Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Après Bruxelles, l'Europe renforce la pression sur Apple

© AP Photo / Richard DrewLe président d'Apple Tim Cook
Le président d'Apple Tim Cook - Sputnik France
S'abonner
Suite aux attaques terroristes de Bruxelles, les autorités européennes envisagent de forcer Apple et d'autres sociétés à ouvrir l'accès aux données personnelles des utilisateurs aux services spéciaux.

La guerre des données a commencé - Sputnik France
Apple contre FBI: la guerre des données a commencé
Les parlementaires français ont déjà commencé les débats sur le projet de loi à ce sujet. Ils sont convaincus qu'en choisissant entre l'élargissement des pouvoirs des services de sécurité en vue de prévenir des attentats terroristes et le respect de la vie privée, il est raisonnable d'opter pour le premier choix, lit-on dans le New York Times.

Les députés proposent de sanctionner les chefs des sociétés spécialisées dans les technologies de pointe, qui refusent de fournir des informations aux enquêteurs, d'une peine privative de liberté de cinq ans au maximum et d'une amende de 350.000 euros. Selon le New York Times, telle est également la position adoptée par le Royaume Uni.

Attentats de Bruxelles - Sputnik France
Attentats de Bruxelles: 31 morts et 270 blessés, selon le dernier bilan officiel
Les sociétés en question quant à elles essayent de faire de leur mieux pour éviter un tel scénario. Ces derniers temps, le président d'Apple Tim Cook a personnellement rencontré plusieurs politiciens européens, y compris le premier ministre français Manuel Valls et la chef de la diplomatie britannique Theresa Mary May afin de s'assurer leur appui.

Auparavant, le tribunal de Californie avait ordonné à Apple de fournir aux enquêteurs du FBI, dans l'affaire de l'attaque terroriste de San Bernardino, des données chiffrées sur l'iPhone du terroriste tué, après que l'entreprise ait refusé de coopérer volontairement avec les autorités.

Le directeur général d'Apple, Tim Cook, avait rétorqué que cette exigence présentait une menace pour la sécurité de ses clients, tandis que ses conséquences "étaient hors du cadre légal". La société a refusé de se conformer à la décision du tribunal, déclarant avoir l'intention de faire appel.


Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала