Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Fidel Castro ne veut pas de cadeaux américains

S'abonner
Les relations américano-cubaines traversent une période complètement nouvelle marquée, en particulier, par l’amélioration du climat politique. La visite récente du président américain Barack Obama à La Havane allait dans ce sens. Cependant, Cuba ne veut pas jouer le rôle de pays faible.

Fidel Castro, célèbre leader de la Révolution cubaine, et ex-dirigeant du pays, s'est exprimé à ce sujet dans un article paru dans le journal Cubadebate.

M.Castro estime que Cuba n'a pas besoin de cadeaux de la part des Etats-Unis qu'il qualifie d'"empire". Selon l'homme politique, son pays est en mesure de produire tout ce qui est nécessaire pour la vie quotidienne à l'aide des efforts et des capacités intellectuelles de ses habitants.

Cuban President Fidel Castro gestures during a political rally of the Alternative Mercosur Summit in Cordoba, Argentina, 21 July 2006. - Sputnik France
Barack Obama, le pape François… Et si Fidel Castro avait déjà tout prédit?

La déclaration de M.Castro était en effet une réponse à M.Obama qui avait souligné lors de sa visite récente qu'il était venu pour tendre la main de l'amitié à Cuba. Il semble alors qu'une telle expression ait profondément touché l'homme politique cubain.

Depuis la fin 2014, les Etats-Unis et Cuba suivent une route de normalisation de leurs relations. A l'été 2015, les pays ont procédé à des cérémonies d'ouverture d'ambassades. Cette démarche a été suivie par la visite du dirigeant cubain Raul Castro aux Etats-Unis. Le 20 mars dernier, M.Obama s'est pour sa part rendu à La Havane pour rencontrer son homologue cubain.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала