Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'Amérique latine séduite par les armes russes

© Sputnik . Vitaliy Ankov / Aller dans la banque de photosHelicopter flight training in Primorye Territory
Helicopter flight training in Primorye Territory - Sputnik France
S'abonner
Le portefeuille de commandes d'armes russes à l'étranger s'élève aujourd'hui à 50 milliards de dollars, vient d'annoncer le vice-directeur du Service fédéral russe pour la coopération militaire et technique Anatoli Pountchouk.

2% de cette somme totale, soit 1 milliard de dollars, est constituée par les commandes de l'Amérique latine.

bombardier russe Su-34 - Sputnik France
La demande de matériel militaire russe en hausse
"Les pays de la région sollicitent surtout nos hélicoptères", explique Anatoli Pountchouk, qui préside la délégation russe à l'exposition internationale du matériel militaire et aérospatial FIDAE-2016, qui s'ouvre mardi 29 mars dans la capitale du Chili, Santiago.

"La Russie considère l'Amérique latine comme l'un des marchés les plus prometteurs pour les produits militaires russes", souligne-t-il.

Et d'ajouter: "Aujourd'hui, le plus important partenaire de la Russie est le Venezuela, où l'on fournit d'importantes quantités d'armements et de matériel militaire de toute sorte. Le matériel russe, en particulier les hélicoptères, a été livré et est exploité actuellement au Brésil et au Pérou".

Le dernier-né du groupe Kalachnikov et la version de Ratnik destinée à l'exportation au Salon international de la défense IDEX-2015 d'Abu Dhabi - Sputnik France
Kalachnikov: "Nous obtenons de nouveaux marchés grâce aux sanctions"
"Nous nourrissons l'espoir de voir s'intensifier la coopération militaire et technique avec l'Argentine et le Mexique. Ces deux pays ont besoin d'hélicoptères de bonne qualité et nous pouvons couvrir ces besoins. De plus, nous sommes prêts à coopérer avec les Argentins dans la production conjointe de matériel naval", a déclaré Anatoli Pountchouk.

Selon lui, l'exposition FIDAE "a toujours attiré l'attention de la Russie". "Bien que jusqu'à présent aucun contrat d'exportation n'ait été signé avec le Chili, nous continuerons un travail de promotion progressive", a-t-il conclu.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала