Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Assad: Paris, Ankara, Riyad et Londres misent sur la défaite de l'armée syrienne

© AFP 2021 Joseph EidBachar el-Assad
Bachar el-Assad - Sputnik France
S'abonner
Dans un entretien au directeur général de l'agence Sputnik, Assad a évoqué les négociations de Genève, les victoires au sol et l'aspiration de Damas à un règlement rapide.

Afin d'imposer leurs conditions lors des négociations de Genève sur la Syrie, une série de pays, dont la France et le Royaume-Uni, misent sur la défaite des forces armées syriennes, a déclaré le président Bachar el-Assad dans un entretien à Dmitri Kisselev, directeur général de Sputnik.

"L'Arabie saoudite, la Turquie, la France et le Royaume-Uni misent sur notre défaite sur le champ de bataille pour nous imposer leurs règles du jeu lors des négociations (de Genève, ndlr)", a indiqué M.Assad. Or, les victoires enregistrées en Syrie ont un impact sur leurs projets.

Les Faucons du désert près de Plamyre la veille de la reprise totale de la ville. - Sputnik France
Poutine félicite Assad pour la libération de Palmyre
Telle a été la réponse du président à la question de savoir si les dernières victoires au sol allaient affecter la position de Damas lors des négociations de Genève.

Selon M.Assad, le renforcement des positions de Damas ne va pas affecter son aspiration au règlement de la crise. Bien au contraire: "Nous sommes allés à Genève et continuons à faire preuve de flexibilité. Ces actions militaires et succès ne feront qu'accélérer le règlement politique", a indiqué le dirigeant syrien.

Et d'ajouter qu'un certain nombre de pays accusaient la Syrie et la Russie d'entraver le règlement.

Syrian President Bashar al-Assad giving an interview. File photo - Sputnik France
Assad: la coopération avec la Russie sauvera la Syrie
"Ils essaient de faire passer la campagne russe contre le terrorisme pour une intervention visant à soutenir Assad et par conséquent pour un obstacle à la voie du règlement", selon M.Assad.

"Or, si on revient sur la politique syrienne de ces cinq dernières années, on constatera que nous avons répondu à toutes les initiatives sans exception, provenant de toutes les parties et même hostiles", a dit le président syrien avant de noter que le but est de ne rater aucune chance de régler la situation.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала