Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Toujours plus de drones de Pyongyang à la frontière intercoréenne

© AFP 2021 MAHMUD HAMSA drone belonging to the Ezzedine al-Qassam Brigades, Hamas' armed wing, flies over Gaza City on December 14, 2014
A drone belonging to the Ezzedine al-Qassam Brigades, Hamas' armed wing, flies over Gaza City on December 14, 2014 - Sputnik France
S'abonner
Les autorités de Corée du Sud craignent une manœuvre frauduleuse fomentée en marge d'une opération militaire.

Corée du Nord: l’armée - Sputnik France
Corée du Nord: l’armée doit "être prête" à une frappe contre Séoul
L'armée de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) lance de plus en plus souvent des drones dans la partie ouest de la zone démilitarisée, rapporte l'agence Yonhap.

"L'activité des drones a fortement augmenté ces derniers temps dans les secteurs ouest de la zone démilitarisée", rapporte l'agence citant des sources anonymes. Quotidiennement, la Corée du Sud enregistre des vols de 7 ou 8 quadricoptères nord-coréens principalement testés pour le décollage et l'atterrissage.

Selon les autorités sud-coréennes, ces appareils peuvent être redéployés en Corée du Sud en vue de semer la confusion chez les militaires sud-coréens et détourner leur attention sur la partie ouest de la ligne de démarcation militaire entre les deux Etats, afin que la Corée du Nord puisse lancer une opération militaire inattendue dans un autre secteur.

Le Sénat américain - Sputnik France
Le Sénat US adopte de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord
Selon la source, les drones n'ont pas franchi la ligne de démarcation militaire ces derniers temps, même si une telle possibilité n'est jamais à exclure. Précédemment, il y a eu des cas où des quadricoptères nord-coréens tombaient sur le territoire de la Corée du Sud. En janvier dernier, un drone du nord a violé la ligne de démarcation mais a dû faire demi-tour lorsque les militaires sud-coréens ont commencé à lui tirer dessus.

Selon l'agence, la Corée du Nord dispose d'à peu près 300 drones destinés à mener des frappes, ainsi que des opérations de reconnaissance. Certains sont de fabrication chinoise.

Les relations entre les deux pays se sont considérablement détériorées suite à un essai nucléaire, le 6 janvier, et le lancement d'un satellite. Ce dernier a été placé sur orbite à l'aide d'une fusée dotée d'une capacité nucléaire et capable de frapper des objectifs à une distance pouvant aller jusqu'à 12.000 kilomètres.

En riposte, la Corée du Sud a lancé des exercices militaires d'envergure avec la participation des forces armées américaines. Ces exercices ont eu pour but, entre autres, d'entraîner les militaires sud-coréens afin de les préparer à éliminer des sites nucléaires et balistiques de la République populaire démocratique de Corée dans l'éventualité d'une guerre.


Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала