Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La Belgique ne laissera pas les terroristes dormir tranquilles

© AFP 2021 Aurore Belot / BELGA A police officer stands guard at the entrance of a building in Avenue des Cerisiers - Kerselarenlaan in Schaerbeek - Schaarbeek district in Brussels on March 25, 2016 where the Belgian police had a part of an anti-terrorist operation linked to Brussels attacks of March 22.
A police officer stands guard at the entrance of a building in Avenue des Cerisiers - Kerselarenlaan in Schaerbeek - Schaarbeek district in Brussels on March 25, 2016 where the Belgian police had a part of an anti-terrorist operation linked to Brussels attacks of March 22. - Sputnik France
S'abonner
Dès le 4 avril, le parlement belge commencera à examiner le projet de loi autorisant des perquisitions 24 heures sur 24, selon la RTBF.

Perquisitions 7 jours sur 7, 24 h sur 24 en vue dans les affaires de terrorisme, annonce la chaîne télévisée belge RTBF.

Selon la chaîne, le parlement belge devra examiner en début avril un projet de loi autorisant la police à mener des perquisitions dans les domiciles des personnes soupçonnées de crimes très graves à toute heure du jour et de la nuit.

Des policiers belges en patrouille à Bruxelles après les attaques terroristes du 22 mars - Sputnik France
Bruxelles, citadelle du terrorisme islamiste, selon un expert allemand

"Au terme des vacances de Pâques, dès le 4 avril, le parlement commencera à examiner le projet de loi autorisant des perquisitions 24 heures sur 24, adopté mardi 29 mars par la Commission de lutte contre le terrorisme", annonce la chaîne.

Les perquisitions sont actuellement interdites entre 21 h et 5 h. Des exceptions existent déjà, par exemple en cas de flagrant délit ou dans les dossiers de trafic de stupéfiants. Le projet en ajoute une nouvelle pour les infractions terroristes et les cas de banditisme, ou plus exactement l’association de malfaiteurs pour laquelle il existe des indices sérieux de possession d’armes prohibées, d’explosifs ou de substances dangereuses.

Deux explosions ont retenti à l’aéroport de Bruxelles mardi 22 mars, peu avant 8 heures du matin. Un peu plus tard, le métro de Maelbeek, proche de la Commission européenne, était lui aussi touché par un attentat. Selon les données actualisées, ces attaques terroristes ont fait 32 morts et plus de 300 blessés.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала