Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Nouvelle évacuation d'un campement de centaines de migrants à Paris

© AFP 2021 THOMAS SAMSON A woman and a man stand as they are evacuated by police officers and gendarmes from a makeshift camp under the Stalingrad railway station in Paris on March 30, 2016
A woman and a man stand as they are evacuated by police officers and gendarmes from a makeshift camp under the Stalingrad railway station in Paris on March 30, 2016 - Sputnik France
S'abonner
Un nouveau campement de centaines de migrants, essentiellement soudanais, érythréens et afghans, installé dans le nord de Paris, a été évacué mercredi matin, 18e opération de ce type organisée dans la capitale depuis juin dernier.

Lancée vers 06H20 heure de Paris par les services de l'État, la Ville de Paris et la préfecture de police, cette opération s'achevait environ deux heures plus tard, dans le calme, sous la surveillance d'un important dispositif policier.

​Elle concernait plusieurs centaines de personnes, dont quelques femmes et enfants, installées depuis environ trois semaines dans des tentes et sur des matelas, au milieu des détritus, sous le métro aérien au niveau de la station Stalingrad.

Bien avant le début de l'évacuation, les migrants, parfois avec un sac contenant leurs maigres possessions, le plus souvent les mains vides, regroupés sur les trottoirs sous les arches du métro, attendaient les bus devant les emmener vers des hébergements, en région parisienne ou en province.

​Une fois montés à bord, ils agitent la main en souriant lorsque les véhicules démarrent.

"Je ne sais pas où on va, mais ce sera toujours mieux qu'ici", explique un Afghan qui a fui "la guerre et les talibans", venu il y a quelques jours de Calais, désignant de la main l'espace étroit et insalubre où s'entassent les migrants, indique l'AFP.

​Selon des représentants sur place de la préfecture de région, plus de 800 places d'hébergement leur ont été réservées. Ils doivent y être accueillis pendant un mois, le temps de commencer leurs démarches de demandes d'asile, selon les autorités. 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала