Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le Pentagone loue Moscou pour la prise de Palmyre mais refuse une alliance

© AFP 2021 Maher AL MOUNESPalmyre
Palmyre - Sputnik France
S'abonner
Le changement de position de Washington est sans doute lié au rôle important qu'a joué la Russie dans la libération de Palmyre des djihadistes.

Le porte-parole du secrétaire américain à la Défense Peter Cook a souligné les progrès des troupes russes en Syrie. Désormais, la Russie se concentre sur la lutte contre Daech et agit "de façon plus constructive", constate le Pentagone, cité par le Washington Times.

l’Arc de Triomphe de Palmyre - Sputnik France
Reprise de Palmyre et l’hypocrisie des élites occidentales
Malgré tout, Washington n'envisage pas de créer une alliance avec la Russie pour mener une opération conjointe contre les terroristes.

Le département américain de la Défense a longtemps condamné l'opération militaire russe en Syrie et accusé Moscou d'hypocrisie, affirmant que la Russie frappait les opposants dits modérés et non les terroristes de Daech et soutenait ainsi le "régime cruel" de Bachar el-Assad. Mais voilà que mardi dernier, le porte-parole du Pentagone déclare: "Je pense qu'il devient évident que sur le plan militaire, ils se sont concentrés davantage sur Daech. Nous pensons que c'est une bonne chose. Nous les y avons poussés dès le début. Ils disaient dès le départ que la lutte contre Daech en Syrie était leur principal objectif, et c'est ce dont ils s'occupent à présent".

Ce changement est sans doute lié au rôle important qu'a joué la Russie dans la libération de Palmyre des djihadistes, poursuit le Washington Times. En outre, bien que l'administration Obama ait appelé à évincer Bachar el-Assad, elle considère Daech comme son principal ennemi. Le leader syrien est également en conflit avec cette organisation terroriste qui présente une menace pour le monde entier.

Russian pilots of the Su-34 at the Hmeimim base in Syria. - Sputnik France
"Contrairement à l'Occident, la Russie combat réellement le terrorisme"
Peter Cook a cependant une nouvelle fois accusé Assad d'attiser la guerre civile en Syrie et l'a appelé à participer au processus diplomatique de règlement du conflit.

Par ailleurs, à la question de savoir si le gouvernement américain approuverait la progression des troupes unifiées russes, syriennes et iraniennes vers le nord en vue de s'emparer de Raqqa, capitale autoproclamée de Daech, M.Cook a donné une réponse évasive: "Nous n'essaierons pas de prédire quelles seront leurs activités militaires, a constaté le porte-parole. Nous savons que notre objectif principal sera de supprimer Daech en Syrie et en Irak et que Raqqa sera notre cible".

Concernant les accusations liées à l'utilisation par les Russes de bombes aéroportées qui frappent des sites civils, Peter Cook a noté que la Russie se montrait "plus constructive qu'auparavant". Tout en soulignant cependant que Washington ne formerait pas d'union avec Moscou. "Si les Russes continuent de se concentrer sur Daech, nous estimons que ce sera une bonne chose. Mais nous n'envisageons pas pour le moment de coopérer avec la Russie dans ce domaine", a indiqué le responsable américain.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала