Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Londres transférera aux Etats-Unis 700 kg de déchets nucléaires

© AFP 2021 JOCHEN LUEBKEdéchêts nucléaires
déchêts nucléaires - Sputnik France
S'abonner
Les Etats-Unis et Euratom échangeront des déchets nucléaires: le Royaume-Uni transférera de l'uranium enrichi pour y être stockés, tandis qu'en retour Washington enverra à la Communauté européenne de l'énergie atomique (Euratom) de l'uranium enrichi sous une forme différente pour être utilisé à des fins médicales.

La Grande-Bretagne envisage de transférer aux Etats-Unis environ 700 kilos de déchets nucléaires dans le cadre d'un accord qui sera annoncé jeudi par le premier ministre britannique David Cameron lors du sommet sur la sécurité nucléaire de Washington, annonce l'agence Reuters se référant à une source au sein du gouvernement britannique.

"Le premier ministre va annoncer un accord historique avec les Etats-Unis et Euratom", a déclaré cette source sous couvert d'anonymat.

"Ce sera un accord mutuellement avantageux. Nous pourrons nous débarrasser des déchets nucléaires et obtenir en retour un traitement contre le cancer", a-t-il précisé.

Ministère russe des Affaires étrangères - Sputnik France
Sécurité nucléaire: pourquoi la Russie boycotte le Sommet de Washington
Selon cet accord, le Royaume-Uni va transférer de l'uranium enrichi aux Etats-Unis pour y être stockés, tandis qu'en retour les Etats-Unis vont envoyer à Euratom de l'uranium enrichi "sous une forme différente pour être utilisé dans les réacteurs européens capables de produire des isotopes qui serviront ensuite à diagnostiquer et traiter des maladies, dont le cancer de la thyroïde", a précisé cette source gouvernementale citée par l'AFP.

Par ailleurs, selon la même source, M. Cameron doit annoncer lors du sommet la tenue, au Royaume-Uni, d'un exercice conjoint avec les Etats-Unis dans le cadre de la coopération bilatérale visant à faire face à des cyberattaques contre le secteur civil nucléaire.

Le sommet sur la sécurité nucléaire, qui réunit jeudi et vendredi une cinquantaine de pays dans la capitale fédérale américaine, est le quatrième et dernier du genre, refermant un cycle lancé en avril 2010 par Barack Obama.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала