Obama et Hollande réaffirment leur détermination à lutter contre l'EI

© REUTERS / Kevin LamarqueU.S. President Barack Obama greets French President Francois Hollande during their meeting at the Nuclear Security Summit in Washington, March 31, 2016. REUTERS/Kevin Lamarque
U.S. President Barack Obama greets French President Francois Hollande during their meeting at the Nuclear Security Summit in Washington, March 31, 2016. REUTERS/Kevin Lamarque - Sputnik France
Les présidents américain et français Barack Obama et François Hollande ont réaffirmé jeudi à Washington leur détermination à lutter de concert contre le groupe Etat islamique (EI) et à œuvrer pour la stabilité politique en Irak, Syrie et Libye.

le secrétaire au trésor américain Jacob Lew - Sputnik France
Secrétaire américain au Trésor: "La lutte contre l'EI se poursuit"
"Nous constatons que Daech (acronyme arabe du groupe Etat islamique, Ndlr) est en recul grâce aux frappes que nous avons pu mener dans le cadre de la coalition" militaire conduite par les Etats-Unis, s'est félicité le chef de l'Etat français à l'issue d'une rencontre bilatérale organisée en marge d'un sommet sur la sûreté nucléaire.

"Avec le président Obama, nous avons encore davantage coordonné nos actions de renseignement et de suivi des combattants étrangers", a-t-il souligné, parlant d'une "coordination de très haut niveau".

Selon François Hollande, il s'agit de permettre au gouvernement irakien de "reconquérir l'ensemble de son territoire et notamment Mossoul", la deuxième ville du pays.

Daech - Sputnik France
Moscou et Washington pourraient unir leurs efforts pour libérer Raqqa
En Syrie, "nous sommes là encore convaincus que Daech est en train de perdre la partie", a-t-il poursuivi, faisant de Raqa, un "objectif" et soulignant la nécessité de "soutenir toutes les forces, notamment arabes et kurdes" engagées sur ce théâtre.

Evoquant la Libye, il a appelé à accorder une "pleine reconnaissance" au gouvernement d'union nationale formé sous l'égide de l'ONU et à "tout faire pour que la stabilité soit la priorité", informe l'AFP.

De son côté, Barack Obama a salué le rôle joué par son homologue français pour "mobiliser les Européens autour de la nécessité d'être plus efficaces dans l'échange d'informations transatlantique, éliminer les combattants étrangers, identifier les attaques potentielles et couper les sources de financement" des groupes terroristes.

"Nous sommes totalement engagés pour détruire Daech", a-t-il ajouté, évoquant de prochaines "décisions stratégiques" visant à "réduire le territoire" contrôlé par l'organisation djihadiste et à la "mettre à genoux".

Tout comme François Hollande, le président américain a également souligné la nécessité de soutenir le nouveau gouvernement Libyen pour empêcher l'EI de faire de la Libye une nouvelle "base à l'avenir".

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала