"Il y aura d'autres attentats en Europe, peut-être même en Belgique"

© AFP 2022 Thierry CharlierCharles Michel
Charles Michel - Sputnik France
Néanmoins, selon Charles Michel, une nouvelle réforme de l'Etat ne résoudra rien dans la lutte contre la menace terroriste.

Le premier ministre belge Charles Michel dans un entretien publié samedi par La Libre Belgique a supposé qu'il y aurait "encore des attentats en Europe et peut être même en Belgique".

"Ce qui est terrible sur le plan humain, confie-t-il, c'est qu'avant les attentats, j'ai répété des dizaines de fois que le risque zéro n'existait pas. Nous redoutions ce qui est arrivé, parce que nous voyions une montée en puissance des fanatismes en Europe, débouchant sur une violence extrême", a déclaré M.Michel.

Le chef du gouvernement a rappelé que le niveau 3 de menace actuellement en vigueur "reste un niveau préoccupant".

Belgique: un serment d’intégration pour les migrants? - Sputnik France
Belgique: "un serment d’intégration" pour les migrants?
"Nous devons donc tout mettre en œuvre pour améliorer notre capacité d'action sur le terrain de la sécurité", a-t-il ajouté, cité par l'agence Belga.

Néanmoins, malgré la nécessité d'organiser la coordination entre les différents services impliqués dans ce dossier, il n'est pas question de bouleverser la structure de l'Etat, estime le chef du gouvernement belge.

"La priorité aujourd'hui, c'est de faire fonctionner les institutions telles qu'elles existent", assène le premier ministre. "Mais imaginer que si la Cocof et la Cocom n'existaient pas à Bruxelles, on n'aurait pas eu d'attentats, il faut se pincer pour dire ça sans rire".

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала