Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L’un inquiet, l’autre déçu: Obama et Erdogan incapables de s’entendre

© AFP 2021 JIM WATSONRecep Tayyip Erdogan et Barack Obama
Recep Tayyip Erdogan et Barack Obama - Sputnik France
S'abonner
Lors de sa visite aux Etats-Unis, le président turc Recep Tayyip Erdogan s’est déclaré déçu par les propos du président américain Barack Obama qui avait exprimé son inquiétude envers la politique des autorités turques vis-à-vis des médias.

Suite à sa rencontre avec M.Erdogan, M.Obama s'est déclaré préoccupé par certaines directions du développement de la Turquie, en particulier, par la situation des droits de l'homme, ainsi que par les actions entreprises par les autorités du pays vis-à-vis des médias nationaux. Le dirigeant américain a également précisé qu'il avait exprimé son inquiétude directement à son homologue turc.

Barack Obama (à droite) et Recep Tayyip Erdogan - Sputnik France
Obama critique la politique turque vis-à-vis des médias

Cette critique du président américain en matière de liberté de la presse en Turquie a provoqué de vives émotions chez M.Erdogan. Une telle réaction semble refléter le fait que les sujets concernés représentent un grave problème.

Selon la déclaration de M.Erdogan prononcée devant les journalistes turcs à Washington et citée par l'agence DHA, ces questions n'ont pas été soulevées lors des rencontres des dirigeants. Il précise qu'ils ont échangé leurs points de vue sur des sujets plus utiles que la liberté de la presse. M.Erdogan s'est dit déçu qu'un tel commentaire de M.Obama ait été prononcé en son absence.

Turkey's President Recep Tayyip Erdogan - Sputnik France
Erdogan réduit à néant les chances de la candidature turque à l'UE

Dans le même temps, le président turc est persuadé que la liberté de la presse existe dans son pays, parce que des médias qui le qualifient de voleur et de tueur continuent de fonctionner.

Cependant, les problèmes liés aux libertés d'expression et de la presse en Turquie avaient déjà été sérieusement soulignés par les représentants américains. Washington avait déjà exprimé son inquiétude sur l'attitude adoptée envers les journalistes d'opposition en Turquie. Les évènements liés à l'adoption d'une direction extérieure pour le journal Zaman et pour l'agence d'informations Cihan en Turquie avaient provoqué des déclarations critiques de la part des représentants américains.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала