Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Le président du CFCM à Valls: attention aux paroles "clivantes" et "anxiogènes"

© AFP 2021 JOEL SAGET Anouar Kbibech, Rassemblement des musulmans de France's president (RMF, France's Muslims congregation) poses in Paris on Mars 16, 2015.
Anouar Kbibech, Rassemblement des musulmans de France's president (RMF, France's Muslims congregation) poses in Paris on Mars 16, 2015. - Sputnik France
S'abonner
Le président du Conseil français du culte musulman (CFCM), Anouar Kbibech, a mis en garde mardi contre les prises de position "clivantes" et "anxiogènes", après les propos offensifs de Manuel Valls sur le voile et la "bataille identitaire" à mener contre le salafisme.

"Je considère que le Premier ministre est dans son rôle quand il s'agit d'alerter sur un certain nombre de risques", a déclaré le dirigeant de l'instance considérée comme représentative de l'islam en France, pays où vivent quatre à cinq millions de musulmans.

Mais "sur le terrain, nous ne voyons pas de signaux qui confortent cette hypothèse d'un raz-de-marée de la pensée extrémiste et salafiste", a poursuivi Anouar Kbibech, estimant même qu'"on ne peut pas dire que ces groupes ont le monopole de la communication et de l'action sur les réseaux sociaux".

Photo taken on December 13, 2009 shows the entrance to the Castres mosque which was desecrated overnight. Xenophobic neo-nazi propos were spray-painted on the wall, pigs trotters hung from the door handle and pigs ears stapled to the door. Graffiti at right reads, France for the French. - Sputnik France
Antisémitisme, homophobie, islamophobie, racisme : la France épinglée
Lundi soir, lors d'une table ronde organisée au théâtre Déjazet, le Premier ministre s'était inquiété d'"une forme de minorité agissante, des groupes (salafistes) qui sont en train de gagner la bataille idéologique et culturelle", informe l'AFP.

"Les salafistes doivent représenter 1% aujourd'hui des musulmans dans notre pays, mais leur message, leurs messages sur les réseaux sociaux, il n'y a qu'eux finalement qu'on entend", avait-il tranché.

Quant au voile, sans soutenir explicitement son interdiction à l'université, il a jugé que la question était "posée". "Ce que représente le voile pour les femmes, non ce n'est pas un phénomène de mode, non, ce n'est pas une couleur qu'on porte, non: c'est un asservissement de la femme", a-t-il lancé.

Manuel Valls - Sputnik France
Valls: "Nous avons fermé les yeux sur la progression de l’extrémisme"
Pour Anouar Kbibech, "on a plus besoin maintenant d'apaisement et de travail de fond, et pas tellement d'effets d'annonce et de prises de position un peu clivantes, qui pourraient être perçues comme stigmatisantes et donneraient du grain à moudre à ces groupuscules".

Evoquant la prévention de la radicalisation djihadiste, dans laquelle certains responsables musulmans sont engagés, le président du CFCM, réputé proche de l'ancien maire d'Evry, a fait valoir que "le contexte est déjà assez compliqué pour ne pas véhiculer des thèses anxiogènes qui ajouteraient à la complexité de la situation".

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала