Le Haut-Karabakh s'embrase, la Turquie enfonce le clou

© Sputnik . Asatur Esajantz / Aller dans la banque de photosSituation dans le Haut-Karabakh
Situation dans le Haut-Karabakh - Sputnik France
33 morts et plus de 200 blessés, dont des civils: tel est le bilan dressé par l'Onu après deux jours d'affrontements intenses dans la région du Haut-Karabakh.

Serj Tankian, of System of a Down - Sputnik France
Le leader de System of a Down traite Erdogan de "crétin"
Le président russe Vladimir Poutine, le ministre de la Défense Sergueï Choïgou et le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov ont appelé l'Arménie et l'Azerbaïdjan à cesser immédiatement le feu.

"Le Kremlin est très préoccupé par la situation. Des efforts actifs sont entrepris par la Russie, Erevan, Bakou et les institutions internationales pour revenir au cessez-le-feu", a annoncé Dmitri Peskov, porte-parole du président Vladimir Poutine.

Haut-Karabakh - Sputnik France
Erevan et Bakou d’accord sur un cessez-le-feu dans le Haut-Karabakh
Selon le chef de la diplomatie Sergueï Lavrov, "la Russie continue, en contact avec Bakou et Erevan, de tout faire pour que les signaux de Moscou, de Washington et de Paris soient entendus". "L'UE soutient les efforts du Groupe de Minsk de l'OSCE et des trois coprésidents. Nous espérons que les deux parties respecteront la trêve et s'abstiendront de faire usage de la force", a déclaré la haute représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité Federica Mogherini.

"Le litige territorial ne peut pas être réglé par la force. Il faut revenir aux négociations de paix", estime pour sa part le secrétaire d'État américain John Kerry. De son côté, le président du Parlement européen Martin Schulz a appelé "toutes les parties à revenir au processus de paix dans le cadre du Groupe de Minsk de l'OSCE". Le coprésident du Groupe de Minsk Pierre Andrieu devrait se réunir avec ses collègues russes et américains du groupe à Vienne le 5 avril.

L'Iran appelle Erevan et Bakou à s'asseoir à la table des négociations - Sputnik France
L'Iran appelle Erevan et Bakou à s'asseoir à la table des négociations
La Turquie, par contre, soutient seulement l'Azerbaïdjan. "L'unique leader à s'être tourné vers un seul pays pour lui témoigner son total soutien a été le président turc Erdogan. Malheureusement, Ankara travaille seulement avec Bakou et mêle, à ce conflit dangereux et durable, ses propres intérêts politiques, ses préférences géopolitiques et ses objectifs en politique étrangère", analyse Konstantin Kossatchev, chef de la commission internationale du Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe).

Pendant ce temps, le conflit, initialement localisé dans une région, s'est propagé le long de toute la ligne de démarcation. Et bien que les deux belligérants disent aspirer à la paix, les combats continuent.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала