Des camions espagnols détournés par les vignerons français

© Photo Flickr / donireewalkerDes camions espagnols détournés par les vignerons français
Des camions espagnols détournés par les vignerons français - Sputnik France
Des producteurs de vin du sud de la France ont détourné cinq camions-citernes remplis de vin espagnol à la frontière, en déversant l'équivalent de 90.000 bouteilles de vin rouge et blanc directement sur l’autoroute pour protester contre la "concurrence déloyale".

Des cris de joie ont éclaté lorsqu’environ 150 vignerons furieux des départements de l'Aude et des Pyrénées-Orientales ont dévissé les verseurs des deux camions-citernes, à proximité de la ville méditerranéenne de Perpignan, à moins de 16 kilomètres de l'Espagne.

La France n'est plus le premier producteur mondial de vin - Sputnik France
La France n'est plus le premier producteur mondial de vin
Trois autres véhicules espagnols, avec leurs réservoirs à moitié vide, ont finalement pu reprendre la route, avec les mots "vin non conforme" écrits sur leur citerne. La police locale est restée passive, observant les vignerons français déversant le vin frauduleux.

De nombreux producteurs de vin de la région estiment que le vin français n'est pas suffisamment protégé sur le marché domestique, et sont en colère au sujet d’une hausse suspecte des importations en provenance d'Espagne et d'Italie, où les charges sociales inférieures et moins de formalités administratives permettent aux producteurs de vendre leurs produits à des prix plus bas.

Ils affirment également que de nombreux producteurs espagnols mélangent frauduleusement leurs vins avec ceux de l’Amérique du Sud, certains mettant même des étiquettes "Made in France" sur les bouteilles.

La France deviendra-t-elle bientôt la patrie du whisky? - Sputnik France
La France deviendra-t-elle bientôt la patrie du whisky?
La protestation a éclaté après que les chiffres de l'industrie du vin française publiés la veille aient montré que la France est maintenant le plus gros acheteur de vin espagnol (580 millions de litres ont été acheté en 2014, une hausse de 40 % par rapport à 2013). La France a également perdu son statut du plus grand producteur mondial du vin. L'année dernière, l'Italie a produit 4,9 milliards de litres, la France 4,7. De plus, les Espagnols vendent leur produit 32 euros l'hectolitre, soit deux fois moins que les vendeurs français (78 euros).

D'autres manifestations, plus générales, se sont déroulées à travers l’Europe ces derniers mois. Des tracteurs ont ainsi bloqué les routes pour protester contre la baisse des prix et les sanctions antirusses qui provoquent chez de nombreux agriculteurs des difficultés économiques.

Début février, en France, les agriculteurs ont bloqué les rues de plusieurs villes et des autoroutes avec de la bouse et des bottes de foin pour protester contre des cours trop bas, inférieurs aux coûts de production.

A Chartres, environ 300 agriculteurs ont organisé une action originale. A l’aide de 30 tracteurs, ils ont déversé du fumier et des légumes pourris devant la chambre de l'Agriculture, ainsi que devant la mairie locale.

Les agriculteurs en colère ont également bloqué les routes à la frontière avec l'Espagne et l'Allemagne, essayant d'empêcher le passage des camions avec des produits importés.

En Belgique, les éleveurs, notamment les producteurs laitiers, ont bloqué les autoroutes avec des tracteurs, pour attirer l’attention du gouvernement sur leur regrettable situation. Mécontents de la politique de l’État, ils ont exigé l'augmentation du prix d’achat du lait, lequel, suite à l’abolition des quotas, était tombé à 25 cents, ayant rendu la production non rentable.

En février 2015, à Alcanar (Espagne), plus de 200 agriculteurs sont descendus dans les rues de la ville pour protester contre la politique du gouvernement, et ont jeté sur les routes des centaines de clémentines. Les manifestants ont exprimé leur mécontentement, protestant contre les compensations insuffisantes pour la récolte excédentaire des citrons et des oranges, qu'ils n'ont pu vendre suite aux sanctions antirusses.

Au Royaume-Uni, en signe de protestation, les éleveurs ont emmené des vaches dans des supermarchés. Les participants de la manifestation sont venus avec les animaux aux rayons des produits laitiers et ont commencé à retirer les produits. Les agriculteurs ont exprimé leur mécontentement face à  la baisse des prix des produits laitiers, lesquels ne couvrent pas la production.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала