Les Tchèques hostiles à l'instauration de visas pour les USA et le Canada

L'Union européenne envisage d'imposer des visas d'entrée aux citoyens des Etats-Unis et du Canada en réponse au refus de ces deux pays d'accorder un régime sans visa à certains Etats membres de l'UE.

L'agence Sputnik a demandé à des ressortissants de la République tchèque ce qu'ils pensaient de cette initiative de Bruxelles.

La retraitée Alena (66 ans), habitante de la ville de Plzeň, estime qu'il s'agit d'une ineptie.

"Je n'ai ni parents ni amis dans ces pays. Mais instaurer des visas pour les citoyens des Etats-Unis et du Canada me semble être une ineptie. Nous ne ferons que créer des obstacles supplémentaires pour des gens qui sympathisent avec les Européens. L'UE ferait mieux de s'attaquer à des problèmes plus pressants, par exemple à la crise migratoire", a déclaré la retraitée tchèque.

Commission européenne à Bruxelles - Sputnik France
Des visas entre l'UE d'un côté, les Etats-Unis et le Canada de l'autre?
Un autre interlocuteur de l'agence, Milan (33 ans), considère l'idée d'instaurer des visas pour les Américains et les Canadiens comme un "nouveau projet absurde de Bruxelles".

"Introduire un régime de visas à l'intérieur de l'Occident où les échanges économiques et culturels sont si intenses serait une démarche contreproductive, une mesure qui ne mènerait à rien. Au moment où l'Union européenne envisage d'abolir les visas pour les Turcs, il serait absurde de les établir pour les citoyens des Etats-Unis et du Canada", affirme cet entrepreneur en bâtiment de Velké Popovice.

Son avis est partagé par Petra (27 ans), enseignante à Prague.

"Mes collègues enseignants canadiens et américains qui viennent chez nous pour une durée prolongée, doivent nécessairement obtenir une autorisation de travail. Donc, rien ne changera pour eux. Des problèmes se poseront en premier lieu à ceux qui se rendront en Europe pour une visite de courte durée. Je ne pense pas que cela puisse donner quelque chose de positif", a-t-elle expliqué.

Barcelone, bâtiment de Gaudi - Sputnik France
L’Espagne favorable à la libéralisation des visas Schengen pour les Russes
Enfin, Matouš (32 ans), commissaire des comptes à Prague, avoue n'avoir aucune opinion professionnelle à ce sujet.

"Toutes les sociétés avec lesquelles nous coopérons sont immatriculées en Europe. Je pense que la mise en œuvre de cette idée créera des difficultés supplémentaires pour les personnes venant des pays sécurisés. Je considère les Etats-Unis et le Canada comme des pays sécurisés", a conclu l'interlocuteur de Sputnik.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала