Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les internautes s’insurgent contre le port du voile en Iran

S'abonner
Après le refus des hôtesses d’Air France de couvrir leur tête sur le sol iranien, les utilisateurs de Facebook lancent une campagne contre le port du voile.

Les opposants à cette pratique ont lancé une campagne sur Facebook et appellent les touristes de sexe féminin qui visitent l'Iran à se prendre en photo tête nue pour la poster sur le réseau social, annonce la BBC.

L'initiative relève du mouvement My Stealthy Freedom ("Ma liberté furtive"), qui a déjà organisé des campagnes de protestation de ce type. Lancé il y a deux ans, le projet enregistre aujourd'hui des dizaines de photos de femmes qui, quitte à aller en prison, se sont prises en photo en publique pour les poster sur Facebook.

La dernière campagne arrive après la polémique autour du refus de plusieurs hôtesses d'Air France de porter le voile en atterrissant à Téhéran, la reprise des vols reliant la capitale iranienne à Paris étant programmée pour le 17 avril.

Suite à ce mouvement de contestation, Air France s'est engagé à respecter l'avis de son personnel féminin, qui aura le droit de refuser d'effectuer les rotations Paris-Téhéran, ceci, conformément aux souhaits des syndicats qui avaient relayé "l'émoi" suscité par une note interne demandant de se conformer à la loi iranienne sur le port du voile.

Bien que le conflit ait été résolu, les touristes en visite en Iran ont été nombreuses à poster leurs photos sans voile, répondant ainsi à l'appel de My Stealthy Freedom.

Les photos ont été partagées plusieurs dizaines de milliers de fois.

Selon My Stealthy Freedom, toutes les femmes qui ont participé à la campagne ont quitté le pays sans encombre.

En Iran, le port du voile est obligatoire pour les étrangères, les touristes et les non-musulmanes. Depuis avril 2007, la police iranienne poursuit une vaste campagne, afin notamment de mieux faire respecter le port du voile islamique. Cette campagne s'est soldée par des centaines d'interpellations et des milliers d'avertissements aux filles et femmes "mal" voilées à travers tout le pays.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала