Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Syrie: des détails du "plan B" des USA dévoilés

© Sputnik . Iliya Pitalev Lance-roquettes multiples Grad de l'armée syrienne
Lance-roquettes multiples Grad de l'armée syrienne - Sputnik France
S'abonner
Les Etats-Unis ont laissé filtrer des informations sur les démarches qu’ils adopteront en cas d’échec de la trêve.

La CIA et ses partenaires régionaux ont établi un plan d'action qui pourrait être appliqué en cas d’échec de la trêve en Syrie, écrit le Wall Street Journal (WSJ) se référant à des fonctionnaires américains. 

Staffan de Mistura - Sputnik France
L'Onu dément l'existence d'un plan B pour la Syrie
Ce soi-disant "plan B" prévoit la fourniture aux forces de l'opposition syrienne "de systèmes d'armement capables de détruire les avions et les positions d'artillerie du régime syrien".  

Les sources du journal signalent que la CIA a garanti à ses alliés que les armes ne seraient livrées qu'en cas de rupture de la trêve et du règlement politique (soi-disant plan A) et de reprise des hostilités. 

Selon des sources du WSJ au Proche-Orient, "la CIA a récemment permis à des groupes rebelles de se doter d'un certain nombre de lance-roquettes multiples Grad de fabrication soviétique". L'Arabie saoudite et la Turquie tentent d'obtenir l'autorisation de Washington de livrer de tels systèmes aux "détachements de l'opposition modérée", mais, comme l'écrit le journal, le président américain Barack Obama s'y oppose actuellement. 

Le premier jour de trêve en Syrie, Damas - Sputnik France
Premier jour de trêve en Syrie: un bilan positif selon l’Onu
Le cessez-le-feu est en vigueur en Syrie depuis le 27 février dernier. Cependant il ne concerne pas les organisations terroristes Etat islamique et Front al-Nosra ainsi que d'autres groupes reconnus comme terroristes par le Conseil de sécurité de l'Onu.

Des représentants des Etats-Unis avaient admis précédemment qu'en cas d'échec du règlement politique, un  plan B pourrait être examiné, sans toutefois en préciser ses détails. Moscou a qualifié ces déclarations de "jeu malhonnête et déloyal" visant à mettre en échec le processus de paix. 

 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала