La justice turque valide le blocage du site de Sputnik

© SputnikSputnik
Sputnik - Sputnik France
Un tribunal turc a jugé valide la décision prise par la Direction turque des télécommunications sur le blocage du site de Sputnik-Turquie.

Selon l'agence Anadolu, outre le site de Sputnik, le site de l'agence de presse kurde de Dicle, ainsi qu'un certain nombre de blogs sur Twitter sont également bloqués.

Les représentants de la Direction turque des télécommunications affirment que les administrateurs de Twitter et des sites mentionnés précédemment ne suppriment pas les posts contenant de la propagande terroriste et les textes, apparemment pour encourager la violence et la criminalité, ce qui, selon le ministère, constitue une menace pour l'ordre public et la sécurité nationale.

Le Tribunal turc a jugé que "cette exigence est appropriée et vise la protection de la vie, des biens et de la sécurité des citoyens, ainsi que la protection de la sécurité nationale, l'ordre public et la prévention du crime".

Le site de l'agence Sputnik est bloqué en Turquie depuis jeudi dernier: en cliquant sur la page, on voit s'afficher un message faisant état de l'application de mesures administratives.

"A l'issue d'inspections techniques et d'une évaluation juridique, en conformité avec la loi 5651 et suite à la décision du 14.04.2016 (…) de la Direction des télécommunications, des mesures administratives sont appliquées contre le site (sputniknews.com)"
A l'issue d'inspections techniques et d'une évaluation juridique, en conformité avec la loi 5651 et suite à la décision du 14.04.2016 (…) de la Direction des télécommunications, des mesures administratives sont appliquées contre le site (sputniknews.com) - Sputnik France
"A l'issue d'inspections techniques et d'une évaluation juridique, en conformité avec la loi 5651 et suite à la décision du 14.04.2016 (…) de la Direction des télécommunications, des mesures administratives sont appliquées contre le site (sputniknews.com)"

L'agence Sputnik n'a reçu aucun avertissement de la part des autorités tuques avant le blocage de son site dans ce pays, a indiqué le rédacteur en chef de Sputnik-Turquie, Toural Kerimov.

Selon le ministère russe des Affaires étrangères, Ankara a violé les droits fondamentaux en bloquant le site de Sputnik en Turquie.

En outre, un porte-parole de l'OSCE pour la liberté de la presse a condamné la décision des autorités turques, estimant qu'elle était disproportionnée et qu'elle portait un coup à la liberté d'expression et au pluralisme des médias.

"Le blocage des sites constitue une mesure excessivement disproportionnée. Elle entrave le droit d'accès à l'information sur Internet et exerce un impact négatif sur le pluralisme et la liberté d'expression dans les médias", a déclaré la représentante de l'OSCE Dunja Mijatovic.

​Les sites de Sputnik existent dans des dizaines de langues dont l'anglais, l'arabe, l'espagnol, l'italien, le chinois, le polonais, le portugais, le serbe, le turc, le français et l'hindi. Ils offrent aux lecteurs un contenu diversifié: des infographies, des vidéos, des reportages photo, des émissions et des votes en ligne. Hormis les informations d'actualité, Sputnik publie également des articles d'analyse et des interviews exclusives.

© Sputnik / Aller dans la banque de photosLe blocage de Sputnik est " une violation de la liberté de la presse sans précédent"
Le blocage de Sputnik est  une violation de la liberté de la presse sans précédent - Sputnik France
Le blocage de Sputnik est " une violation de la liberté de la presse sans précédent"
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала