Touristes allemands, ne critiquez pas Ergodan lors de vos séjours en Turquie!

Suite au scandale lié à un sketch anti-Erdogan, les autorités allemandes appellent leurs citoyens à prendre garde à leurs propos lors des séjours en Turquie.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan - Sputnik France
Elle risque quatre ans de prison pour avoir insulté Erdogan
Le ministère allemand des Affaires étrangères vient de publier une liste de recommandations adressées aux Allemands se rendant en Turquie, qui les met en garde contre les critiques à l'égard des autorités turques.

L'article disponible sur le site officiel du ministère allemand des Affaires étrangères porte sur la situation en matière de sécurité en Turquie. Le texte contient des conseils à appliquer lors des voyages en Turquie.

Le paragraphe "Disposition pénales spéciales" apprend aux Allemands à être prudents quant au choix de leurs sujets de discussion dans les lieux publics.

"Il est fortement déconseillé de faire en public des déclarations politiques contre l'Etat turc ainsi que de manifester de la sympathie pour des organisations terroristes", lit-on sur le site officiel du ministère allemand des Affaires étrangères.

Plusieurs experts ont lié ces mises en garde au scandale provoqué par une satire anti-Erdogan présentant le président turc sous en mauvais angle, précise le journal allemand Focus

La chancelière allemande Angela Merkel - Sputnik France
Sketch anti-Erdogan: 66% des Allemands critiquent la décision de Merkel
Le présentateur de télévision et comédien Jan Böhmermann avait lu le 31 mars dernier sur la chaîne publique allemande ZDF un poème satirique accusant le président turc de représailles contre les Kurdes et les chrétiens et de répression à l’égard des journaux d'opposition. Par ailleurs, le satiriste avait qualifié le numéro un turc de "pervers, pouilleux et zoophile". 

Recep Tayyip Erdogan n'a pas tardé à poursuivre Jan Böhmermann en justice. Le gouvernement allemand a cédé et a finalement autorisé des poursuites pénales contre le journaliste. M.Böhmermann est notamment accusé d'avoir violé l'article 103 du code pénal allemand ("Offense aux organes et représentants d'Etats étrangers") et risque trois ans de prison.


Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала