Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Moscou: le blocage de Sputnik reflète la politique d'Ankara de répression des médias

© Sputnik . Maxim Blinov / Aller dans la banque de photosБрифинг официального представителя МИД России М. Захаровой
Брифинг официального представителя МИД России М. Захаровой - Sputnik France
S'abonner
Toutes les actions des autorités turques à l'égard des médias ont pour but de supprimer la liberté d'expression en Turquie, a déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova en commentant l'interdiction d'entrée dans le pays du rédacteur en chef de Sputnik-Turquie Toural Kerimov.

"Bien sûr, de telles actions sont dans la droite ligne de la tendance générale de supprimer la liberté d'expression en Turquie, et Ankara se sent à l'aise", a affirmé Mme Zakharova.

Sputnik - Sputnik France
Blocage de Sputnik-Turquie: Ankara se venge de Moscou
Elle a ajouté que, sous la pression de la Turquie, des mesures bénéfiques à Ankara sont prises en termes de répression de la dissidence. A cet égard, elle a rappelé que le gouvernement allemand avait autorisé l'enquête à l'encontre d'un satiriste allemand qui avait écrit un poème sur le président turc Recep Tayyip Erdogan.

Toural Kerimov avait plus tôt fait savoir que les autorités turques lui ont interdit l'entrée dans le pays et, sans fournir aucune explication, ont annulé son accréditation et son permis de résidence. Le 20 avril, il a été expulsé de Turquie.

Le site de l'agence Sputnik est bloqué en Turquie depuis le 14 avril: en cliquant sur la page, on voit s'afficher un message faisant état de l'application de mesures administratives. Un tribunal d'Ankara a jugé valide la décision prise par la Direction turque des télécommunications concernant le blocage d'une série de sites dans le pays, y compris Sputnik-Turquie.

Sputnik - Sputnik France
Rossiya Segodnya va riposter au blocage de Sputnik en Turquie
Le blocage du site de l'agence Sputnik n'est pas l'unique cas de restriction de la liberté de la presse en Turquie. Le 4 mars dernier, les autorités turques ont procédé à des perquisitions dans les locaux de Feza Media Group et du journal Zaman et ont placé ce dernier sous administration de la justice suite à la publication d'opinions qui différaient de la position officielle. Le rassemblement contre la persécution des journalistes organisé à Istanbul a été violemment dispersé par la police, qui a utilisé du gaz lacrymogène contre les manifestants.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала