Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La Lettonie part en guerre contre les noms des plats français

S'abonner
Les responsables lettons poursuivent leur lutte au nom de la pureté de leur langue. Encore des attaques contre l'usage du russe, direz-vous? Non! Cette fois-ci c'est le français qui irrite les oreilles de certains responsables lettons.

La meringue et la crème chantilly, ces délices n'ont plus le droit d'être nommés ainsi en Lettonie: le Centre de la langue nationale de ce pays balte a statué sur le fait que ces desserts devaient désormais être appelés à la lettonne. Destinés aux chefs d'entreprises, les amendements appropriés ont été publiés au Journal officiel, Latvijas Vèstnesis.

© Latvijas VèstnesisPublication au Journal officiel Latvijas Vèstnesis
Publication au Journal officiel Latvijas Vèstnesis - Sputnik France
Publication au Journal officiel Latvijas Vèstnesis

Par ailleurs, le mot universel "barista", devenu très répandu en Lettonie, quitte également le champ lexical, il doit être retiré au profit de "barman de café".

Il est curieux, mais on dirait que l'italien et surtout le japonais sont plus proches de la langue lettonne car il a été décidé de garder dans l'usage le mot "panko", nom original de la chapelure japonaise utilisée pour des mets frits et "pancetta", produit de la charcuterie italienne.

Plus tôt, la commission d'experts en langue lettonne avait également préconisé d'utiliser le mot rouleaux pour désigner les "spring rolls" (rouleaux de printemps).

Sputnik logo - Sputnik France
Sputnik bloqué en Lettonie
En janvier 2015, les autorités lettones ont suggéré aux habitants de s'abstenir de l'usage des langues étrangères sur leur lieu de travail. Dans un communiqué, le Centre letton de la langue nationale appelait "chaque employeur à évoquer avec son personnel la signification de l'utilisation de la langue nationale dans l'accomplissement de leurs fonctions". Autrement dit, les conversations en russe étaient perçues comme une menace pour le statut de la langue nationale.

Le Centre reçoit annuellement plus d'un millier de plaintes de la part de Lettons irrités par le fait que leurs voisins, ou souvent leurs concurrents, ne parlent pas letton. Une fois la dénonciation reçue, le centre organise des inspections surprises.

 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала