Riyad réserve un accueil glacial à Obama

© REUTERS / Kevin LamarqueBarack Obama et le roi saoudien Salmane ben Abdelaziz Al Saoud
Barack Obama et le roi saoudien Salmane ben Abdelaziz Al Saoud - Sputnik France
Barack Obama a entamé sa tournée internationale de six jours par une visite en Arabie saoudite.

Attentats du 11 septembre: Riyad m'est cher, mais la vérité m'est encore plus chère - Sputnik France
Attentats du 11 septembre: Riyad m'est cher, mais la vérité m'est encore plus chère
La partie saoudienne a réservé un accueil assez froid au président américain, ce qui témoigne de la montée de tensions entre les deux pays, rapporte la chaîne de télévision CNN.

Ainsi, à son arrivée à l'aéroport de Riyad, le chef de la Maison Blanche a été rencontré non par le roi saoudien, mais par le gouverneur de Riyad, le prince Khaled ben Bandar ben Abdel Aziz, indique la chaîne.

Le New York Times souligne pour sa part que la descente de M.Obama de l'avion présidentiel n'a été retransmise par la télévision locale. Dans le même temps, le roi Salmane ben Abdelaziz Al Saoud a accueilli le dirigeant US d'une poignée de main sèche au lieu de l'embrasser, comme c'était le cas lors de la visite de George W. Bush en 2008.

Saudi Minister of Foreign Affairs Adel al-Jubeir gestures as he speaks during a press conference held at Saudi Foreign Ministry press hall, on January 3, 2016 in Riyadh. - Sputnik France
Le chantage des saoudiens contre la loi US réprimant les soutiens au terrorisme
Précédemment, l'Arabie saoudite a menacé Washington de vendre des actifs américains pour un montant total de 750 milliards de dollars. Riyad cherche ainsi à empêcher l'adoption par le Congrès US d'un projet de loi autorisant la justice américaine à recevoir des plaintes contre le gouvernement saoudien pour implication dans les attaques terroristes du 11 septembre 2001.

Par le passé, l'ex-sénateur Bob Graham a annoncé à la chaîne Fox News que le président Obama devrait bientôt déclassifier certaines pages du rapport sur le 11/9 qui contiendrait des informations mettant en cause l'Arabie saoudite dans l'affaire.

Par la suite, dans une interview accordée à CBS, Barack Obama a promis d'opposer son veto au projet de loi ayant provoqué le mécontentement de Riyad.

© SputnikRiyad réserve un accueil glacial à Obama
Riyad réserve un accueil glacial à Obama - Sputnik France
Riyad réserve un accueil glacial à Obama
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала