Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Obama aux alliés arabes: nous ferons de notre mieux pour assurer votre sécurité

© AP Photo / Carolyn KasterObama aux alliés arabes: nous ferons de notre mieux pour assurer votre sécurité
Obama aux alliés arabes: nous ferons de notre mieux pour assurer votre sécurité - Sputnik France
S'abonner
Les Etats-Unis utiliseront tous leurs moyens pour assurer la sécurité de leurs alliés du Conseil de coopération du Golfe (CCG), a déclaré le président américain Barack Obama à l'issue du sommet Etats-Unis-golfe Persique qui s'est tenu à Riyad.

En particulier, selon le numéro un américain, les Etats-Unis en coopération avec leurs partenaires arabes surveilleront conjointement des navires dans le golfe Persique afin d'empêcher la contrebande d'armes, ainsi qu'aideront à lutter contre l'Etat islamique.

Selon M.Obama, l'élimination de Daech est l'objectif commun des participants au sommet.

"Nous restons unis dans notre détermination à détruire le groupe EI, qui est une menace pour nous tous", a-t-il indiqué.

Attentats du 11 septembre: Riyad m'est cher, mais la vérité m'est encore plus chère - Sputnik France
Attentats du 11 septembre: Riyad m'est cher, mais la vérité m'est encore plus chère
En outre, le président américain a souligné que Washington continuerait à renforcer la coopération avec ses alliés dans la région en matière de sécurité, en les aidant à améliorer notamment leurs capacités de défense.

En même temps, il a noté qu'aucun pays de la région n'était intéressé par un conflit avec l'Iran, dont la politique est la cause de la plus grande préoccupation des monarchies arabes.

M.Obama a également évoqué la situation dans les points chauds du Proche-Orient et de l'Afrique du nord. Il a exhorté les parties au conflit au Yémen à respecter la trêve, de plus qu'il a déclaré que les Etats-Unis continueraient à soutenir l'Irak "qui libère les villes du contrôle de l'EI et les restaure".

Barack Obama et le roi Salmane d’Arabie saoudite - Sputnik France
L'alliance en crise, ou la chaîne d’or saoudienne du président Obama
En ce qui concerne la Syrie, le dirigeant américain a fait valoir que tout plan, qui ne comprenait pas de règlement politique, laisserait ouvert la voie de l'affrontement dans le pays. Il a ajouté que Bachar el-Assad ne pouvait pas rester au pouvoir, car il "faisait partie de la crise".

De plus, le président américain a précisé que le cessez-le-feu en Syrie était "très fragile", en ajoutant que les Etats-Unis continuaient à exhorter l'opposition syrienne modérée à respecter la trêve.

Barack Obama a entamé mercredi sa tournée internationale de six jours par une visite en Arabie saoudite.

Cependant, la partie saoudienne a réservé un accueil assez froid au président américain, ce qui témoigne de la montée de tensions entre les deux pays.

Barack Obama et le roi saoudien Salmane ben Abdelaziz Al Saoud - Sputnik France
Riyad réserve un accueil glacial à Obama
Ainsi, à son arrivée à l'aéroport de Riyad, le chef de la Maison Blanche a été accueilli non pas par le roi saoudien, mais par le gouverneur de Riyad, le prince Khaled ben Bandar ben Abdel Aziz.

En outre, la descente de M.Obama de l'avion présidentiel n'a pas été retransmise par les télévisions saoudiennes. Dans le même temps, le roi Salmane ben Abdelaziz Al Saoud a accueilli le dirigeant US d'une poignée de main sèche au lieu de l'embrasser, comme c'était le cas lors de la visite de George W. Bush en 2008.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала