La journaliste néerlandaise libérée en Turquie

© AFP 2022 IHLAS NEWS AGENCYEbru Umar
Ebru Umar - Sputnik France
La journaliste néerlandaise d'origine turque Ebru Umar, arrêtée pour avoir rédigé une chronique critique envers le président turc dans le quotidien Metro, a été relaxée en Turquie, selon le ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas.

"La liberté d'expression est la chose la plus importante. Je suis ravi de vous annoncer qu'Ebru Umar n'est plus en détention", a communiqué le ministère néerlandaise des Affaires étrangères, reprenant les propos de son chef Bert Koenders.

La journaliste a été interpellée par la police dans la nuit de samedi à dimanche à son domicile de Kusadasi, dans l'ouest de la Turquie, pour des tweets visant le président turc Recep Tayyip Erdogan. Ebru Umar avait récemment rédigé une chronique très critique envers le président turc dans le quotidien néerlandais Metro, dont elle avait ensuite twitté des extraits.

Les procès pour injure envers M. Erdogan se sont multipliés depuis son élection à la tête de l'Etat en août 2014, signe, selon ses détracteurs, d'une dérive autoritaire. Près de 2.000 procédures judiciaires ont été lancées en Turquie, visant aussi bien des artistes et des journalistes que de simples particuliers.

journaux - Sputnik France
Après l'Allemagne, Erdogan s'en prend à la presse des Pays-Bas
Auparavant, le gouvernement a interdit l'entrée dans le pays au rédacteur-en-chef de Sputnik Turquie Tural Kerimov et au journaliste de la chaîne allemande ARD Volker Schwenk.

En mars, les autorités turques ont procédé à des perquisitions dans le bureau de Feza Media Group et du journal Zaman qui publiait des opinions divergentes de celles du gouvernement. La manifestation contre les persécutions des journalistes à Istanbul a été réprimée par la police, qui a fait usage de gaz lacrymogène.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала