Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Foreign Policy: l'exportation de la démocratie réussit mal aux USA

© AFP 2021 David FurstUS soldiers carry an American flag as they unfurl their division's new colors during a handover ceremony from the 4th Infantry Division to the 1st Cavalry Division at a US military base in Baghdad, 15 November 2006.
US soldiers carry an American flag as they unfurl their division's new colors during a handover ceremony from the 4th Infantry Division to the 1st Cavalry Division at a US military base in Baghdad, 15 November 2006. - Sputnik France
S'abonner
Les nombreuses tentatives américaines d'instaurer la "démocratie" dans différents pays du monde ont connu très peu de succès ces dernières années, constate un professeur à l'Université Harvard, qui en donne une explication.

Ces derniers temps, les Etats-Unis ont échoué, ou presque, dans toutes leurs tentatives d'exporter la démocratie, écrit dans son article pour le bimensuel américain Foreign Policy le professeur de l'Université Harvard Stephen Walt, en essayant d'en donner les raisons. 

Selon le politologue, les Américains doivent enfin cesser d'essayer d'installer par la force des "régimes démocratiques" dans d'autres pays et se mettre à modifier leur propre politique intérieure.

Afghanistan - Sputnik France
Soucieux d'imposer la "démocratie", les USA ont déstabilisé le Proche-Orient

M.Walt est persuadé que l'idée de promouvoir manu militari la démocratie à travers le monde est vouée à l'échec car il est impossible de faire le bonheur des peuples sans eux. La démocratie ne s'exporte pas, ou mal. 

"Ceux qui supposent que l'armée américaine pourra exporter la démocratie rapidement et à bon marché sont dotés d'une présomption incroyable!", estime l'expert. 

Ситуация в Ливии - Sputnik France
Medvedev: des pays ruinés en lieu et place de l’idéal démocratique occidental

Selon ce dernier, l'usage de la force militaire lors de l'instauration de la démocratie dans d'autres pays se heurte inévitablement à une résistance acharnée à l'intérieur de ces pays.  

"Beaucoup n'apprécient évidemment pas de se plier aux ordres venant d'occupants armés jusqu'aux dents", explique l'auteur. 

D’après Stephen Walt, si la première puissance mondiale se fait le chantre de l'ingérence "démocratique" et dicte sa foi par les armes, il n'existe en réalité aucun moyen rapide, bon marché et sûr d'instaurer la démocratie dans les pays qui n'ont pas d'expérience de vie selon les principes démocratiques occidentaux. 

A titre d'alternative, le politologue propose aux Etats-Unis de considérer deux nouvelles approches. Tout d'abord, faire appel à la diplomatie, et ensuite, inspirer les autres pays par leur propre exemple. 

"Autrement dit, les Américains s'acquitteront beaucoup mieux de leur mission de promotion de la démocratie à travers le monde s'ils se conforment eux-mêmes aux valeurs démocratiques sur leur propre territoire", conclut Stephen Walt.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала