Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

"Empêcher des Syriens de circuler pour qu’on ait des Turcs?"

© Sputnik . Sergei KirkachVisas Schengen
Visas Schengen - Sputnik France
S'abonner
"Empêcher des Syriens de circuler pour qu’on ait des Turcs, je ne vois pas en quoi on fait une avancée", estime un des interlocuteurs de Sputnik qui a fait un sondage dans les rues de Paris pour savoir ce que les Français pensent de la recommandation de la Commission européenne d'exempter les Turcs de visas Schengen.

Les journalistes de Sputnik ont sondé les Français sur la décision de la Commission européenne qui a donné aujourd'hui sa recommandation d'exempter de visas les Turcs voyageant dans l'espace Schengen suite aux accords du 18 mars entre la Turquie et les Vingt-Huit afin qu'Ankara continue à appliquer l'accord migratoire et lutte contre l'afflux de réfugiés en Europe.

Les interlocuteurs français de Sputnik se sont montrés plutôt défavorables à cette décision.

Certains se sont prononcés définitivement contre: "Je ne suis pas du tout favorable. Une majorité de djihadistes sont passés par la Turquie pour entrer en Europe. Ce sera encore plus dangereux pour nous".

D'autres ont jugé nécessaire d'aider la Turquie à gérer les réfugiés, mais ont expliqué qu'ils ne comprenaient pas pourquoi il fallait les exempter de visas. "Ils ont besoin d'une aide réelle avec les immigrés. C'est eux qui sont à la porte de l'Europe et souffrent les premiers des millions de réfugiés… Mais je ne vois pas en quoi donner des visas aux turcs en Europe peut les aider à supporter l'afflux d'immigrés", a estimé un interlocuteur de Sputnik. "Empêcher des Syriens de circuler pour qu'on ait des Turcs, je ne vois pas en quoi on fait une avancée", rétorque un autre.

D'autres personnes interrogées se sont prononcées contre l'adhésion de la Turquie à l'Union européenne. "Si cela peut nous aider à réduire le nombre de migrants, pourquoi pas… mais ce que je ne voudrais pas, c'est que ça aille plus loin et que ça tourne à une adhésion de la Turquie à l'Union européenne ".

Les Français trouvent que la Turquie se sert de la crise migratoire pour négocier. "Erdogan utilise peut-être cette crise des migrants pour forcer la main à l'UE… C'est un peu une prise d'otages". "La chose en elle-même, je pense que ça peut être une bonne idée, la Turquie est bien située pour gérer ces flux".

Le gouvernement turc avait fait monter la pression ces dernières semaines, menaçant de ne plus appliquer sa part de l'accord migratoire du 18 mars si la "promesse" européenne d'une exemption de visas n'était pas tenue.

Couleurs de la Turquie et de l'UE - Sputnik France
La Turquie prête à supprimer les visas pour les Européens
Cet accord controversé prévoit que tous les nouveaux migrants arrivant sur les îles grecques soient renvoyés vers la Turquie, y compris les demandeurs d'asile.

Parmi les critères qu'il reste à remplir, le vice-président de la Commission a cité une meilleure lutte des autorités turques contre la corruption, la négocation d'un accord avec Europol ou encore une révision de la législation du pays sur le terrorisme.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала