Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Voulez-vous avoir un cœur sain? Procurez-vous un chien!

S'abonner
Le chien, le meilleur ami de l'homme, s'avère être aussi un bon remède face aux maladies cardiaques. La connexion entre le chien et l'homme est si forte que leurs cœurs battent à l'unisson, et le pouls humain se normalise.

Une équipe de chercheurs australiens a conduit une expérience où participaient des chiens et leurs propriétaires. Les participants (tant les chiens que les humains) ont été connectés à des appareils de contrôle du rythme cardiaque.

Un chien perdu revient à la maison 10 ans plus tard - Sputnik France
Un chien perdu revient à la maison 10 ans plus tard

D'abord, ils ont été tenus à part jusqu'à ce que leurs pouls aient atteint les valeurs moyennes au repos. Ensuite, les participants et leurs amis à quatre pattes ont été réunis, ce qui a permis de tirer de curieuses conclusions.

Il s'est avéré, qu'au moment des retrouvailles, le battement des cœurs des animaux et des humains d'abord descendait et puis commençait à imiter le rythme de l'autre, raconte la chercheuse de l'Université Monash de Melbourne, Mia Cobb.

De fait, les fréquences cardiaques étaient différentes chez les animaux et leurs propriétaires, mais leurs pulsations suivaient le même tracé.

"Si nous avons la possibilité de normaliser notre rythme cardiaque en côtoyant nos animaux domestiques, ça s'avère vraiment bénéfice", estime la chercheuse.

Séisme en Equateur - Sputnik France
Après avoir sauvé sept personnes en Equateur, un chien-secouriste meurt d’épuisement

Alors que le stress, le travail et d'autres soucis endommagent inévitablement la santé humaine, nos compagnons peuvent ainsi efficacement nous venir en aide.

L'expérience en question avait pour objectif de découvrir comment la présence du chien influence l'état de santé de son propriétaire. Auparavant, l'American Heart Association (organisme américain à but non lucratif qui favorise les soins cardiaques) avait affirmé que les maîtres d'animaux et surtout de chiens avaient un cœur plus sain, ce qui pouvait résulter de la nécessité d'aller promener son chien quel que soit le temps.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала