Le Régiment immortel sonne le rassemblement en Turquie

© Sputnik . Fuad SafarovRégiment immortel à Ankara
Régiment immortel à Ankara - Sputnik France
Les associations de la culture russe et de la jeunesse russophone d'Ankara ont tenu le 9 mai des manifestations consacrées à la victoire sur l'Allemagne nazie.

L'action Régiment immortel née en Russie en 2012 en mémoire des combattants ayant participé à la victoire sur le nazisme - Sputnik France
Le Régiment immortel fait le tour du monde
Baptisées Régiment immortel et Ruban de Saint-Georges (symbole de la victoire de l'Armée Rouge dans la Seconde guerre mondiale), ces actions ont réuni dans la capitale turque plus de 100 Russes originaires de Russie, de Biélorussie, d'Ukraine, du Kazakhstan, d'Azerbaïdjan, de Lettonie et du Turkménistan. Ces rassemblements ont également fourni l'occasion d'organiser des expositions de photos et de dessins d'enfants, ainsi qu'un concert qui a fait connaître au public d'Ankara des chansons et des poèmes russes consacrés à la Seconde Guerre mondiale.

"C'est une journée émouvante et très importante pour moi. Mon grand-père, combattant de la Seconde Guerre mondiale, a participé à la libération de Vienne par l'Armée Rouge. Chaque fois que nous, ses petits-enfants, lui demandions d'évoquer la guerre, il répondait: je ne veux pas que vous ou vos enfants reviviez les horreurs que nous avons connues", a déclaré à l'agence Sputnik Larissa Lutkova Türkkan, présidente de l'Association de la culture russe d'Ankara.

"Pour moi il est très important que mes enfants connaissent la vérité sur la guerre et qu'ils sachent que la victoire n'a pas été remportée par les Américains, mais par le peuple russe", a ajouté Mme Lutkova Türkkan.

La tour Eiffel - Sputnik France
Le Régiment immortel défile à Paris le 8 mai
"Nous sommes heureux de célébrer la Journée de la Victoire avec nos amis venus de Russie. Le mot «victoire» signifie quelque chose de très important pour moi. Nos grands-pères et les vôtres ont combattu pour la paix, pour leur patrie, pour le Bien. Gloire à tous les héros morts à la guerre", a conclu Burak Yılmaz, étudiant de l'Université Gazi (Ankara), au micro de Sputnik.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала