Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'Assemblée nationale rejette la motion de censure

© AFP 2021 FRANCOIS GUILLOT Myriam El-Khomri
Myriam El-Khomri - Sputnik France
S'abonner
L'Assemblée nationale a rejeté cet après-midi une motion de censure de la droite contre le gouvernement, n'ayant recueilli que 246 voix, en dessous des 288 voix, majorité absolue des députés, nécessaire pour renverser le gouvernement de Manuel Valls.

Il n'y a eu qu'une seule motion de censure à débattre aujourd'hui à l'Assemblée nationale, celle de la droite, la gauche n'ayant pas réussi à recueillir le nombre nécessaire de signatures pour déposer la sienne. Les frondeurs et leurs "alliés" ont réuni 56 signatures contre les 58 nécessaires au minimum.

 

"Je suis fier de ce projet de loi. (…) La gauche a une responsabilité majeure: gouverner, et son destin est grand quand il se confond avec celui de son pays. Le pays a besoin de son action, de ses valeurs, de ses résultats, dans ces moments là la gauche représente le chemin nécessaire face à ceux qui n’ont pas compris que le monde avait évolué.", a déclaré le premier ministre Manuel Valls avant de procéder au vote.

Le gouvernement avait décidé de recourir à l'arme du 49-3 afin que le projet de loi Travail puisse être adopté sans vote pour la quatrième fois depuis le début du quinquennat, et à nouveau sur un texte mal vu par la plupart des Français.

Valls - Sputnik France
Le 49-3 pour la loi Travail, chant du cygne du gouvernement Valls?

Les députés LR et UDI ont alors déposé mardi une motion de censure du gouvernement dénonçant "l'impasse dans laquelle François Hollande a mené (le) pays".

Plus tard, les députés de gauche ont préparé une autre motion de censure, sur d’autres bases que celles de la droite, persuadés que la motion de censure déjà proposée par les députés LR aurait peu de chance d'être votée, la droite étant minoritaire à l’Assemblée nationale.

Dévoilé le 17 février 2016 dans la presse, l'avant-projet de loi sur la réforme du Travail, porté par la ministre du Travail Myriam El Khomri, a suscité une forte opposition parmi les syndicats et les organisations jeunesse en France.

Malgré les manifestations ayant eu lieu dans toute la France, le projet de loi travail est désormais considéré comme adopté en première lecture par l'Assemblée nationale.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала