Les souris n’aiment pas le fromage! Des scientifiques mettent fin aux mythes

© Sputnik . Pavel Lisitsyn / Aller dans la banque de photosLes souris n’aiment pas le fromage! Des scientifiques mettent fin aux mythes
Les souris n’aiment pas le fromage! Des scientifiques mettent fin aux mythes - Sputnik France
Les chercheurs britanniques brisent des mythes qui ont la peau dure.

Les souris aiment le fromage, l'alcool réchauffe, nous exploitons uniquement 10% des capacités de notre cerveau… Vous y croyez dur comme fer? En vain, annoncent les scientifiques britanniques. Ces histoires ne tiennent pas debout, expliquent-ils après avoir passé au crible chacune de ces affirmations. Découvrez une sélection des meilleurs mythes faite par le quotidien britannique The Mirror.

Les souris et le fromage
Non, ce ne sont pas les petites souris qui font des trous dans le fromage. En réalité, ces rongeurs n'apprécient pas le fromage du tout! Malgré la croyance populaire et d'innombrables images qui véhiculent ce mythe, les souris préfèrent de loin à cet aliment les grains ou le gruau.

L'alcool réchauffe le corps
C'est faux! En réalité, l'alcool ne fait que dilater les vaisseaux sanguins. Par conséquent, le sang se rapproche de la peau. Cet effet donne l'impression de vous réchauffer, mais ce n'est que la peau qui se réchauffe et le corps quant à lui se refroidit. En outre, l'abus d'alcool peut au contraire provoquer la baisse de la température du corps. Et à un moment donné, la thermorégulation de votre corps risque de tomber en panne.

 

Le mythe sur les 10% des capacités cérébrales
Cette vieille légende censée sans doute nous pousser à de nouveaux exploits cognitifs afin d'actionner les autres 90% des capacités de notre cerveau, s'avère toutefois erronée. En réalité, chaque zone de notre cerveau accomplit des tâches bien précises et il n'y a simplement pas de zones inactives.

Le sucre nous rend-il hyperactifs?
Le sucre est coupable de bien des choses… mais pas de nous rendre hyperactifs. Il n'y a aucun lien entre la consommation de sucre et l'hyperactivité des enfants. Les scientifiques ont mené une expérience: ils ont divisé les enfants en deux groupes et ont donné à un des deux du sucré. Cependant, les chercheurs ont dit aux parents de tous les enfants que leurs petits avaient ingurgité une triple dose de sucre. Toutefois, les parents n'ont pas remarqué la moindre différence dans leur comportement.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала