Exclusif: des enfants violés dans un camp de réfugiés en Turquie

© AP Photo / Vadim GhirdaRéfugiés syriens
Réfugiés syriens - Sputnik France
Les enfants syriens d'un camp de réfugiés "exemplaire" subissaient des agressions sexuelles de la part d'un employé.

30 garçons syriens âgés entre 10 et 14 ans ont fait, pendant quatre mois, l'objet d'agressions sexuelles dans le camp de réfugiés de Nizip en Turquie. Ce camp a été qualifié d'exemplaire au cours de la récente visite, le 23 avril, de la chancelière allemande Angela Merkel et du premier ministre turc démissionnaire Ahmet Davutoglu.

Des enfants syriens - Sputnik France
90.000 enfants réfugiés non accompagnés sont arrivés en Europe en 2015
Sputnik a réussi à prendre connaissance des témoignages des victimes. Huit des 30 enfants ayant fait l'objet de harcèlement sexuel de la part d'un nettoyeur turc, E.E. (27 ans), ont tout raconté à leurs parents. Certains ont quitté le camp avec leurs familles après l'agression.

Le suspect, qui aurait violé des enfants de juin à septembre 2015, aurait été interpellé le 5 septembre dernier, mais ce n'est qu'aujourd'hui que l'incident a été rendu public.

Le prévenu risque jusqu'à 230 ans de prison pour viol et harcèlement de mineurs. Le tribunal devra rendre un jugement le 1er juin prochain.

Dans sa déposition, E.E. a reconnu s'être livré au harcèlement sexuel à l'encontre d'enfants, mais a déclaré ne pas connaître cinq des huit garçons ayant porté plainte. Qui plus est, il a accusé l'une des victimes présumées de l'avoir invité aux toilettes pour lui proposer de faire l'amour en échange d'une rémunération.

Dragoljub Simic et les migrants - Sputnik France
"Sur les 25 personnes qui se sont noyées, plus de 15 étaient des enfants"
Cependant, les enfants racontent une autre histoire. Par exemple, A.D., 12 ans, a raconté que E.E. l'avait invité aux toilettes pour lui proposer une petite somme en échange d'un contact sexuel. Le garçon aurait refusé. Le prévenu lui aurait alors ôté son pantalon avant de le violer. L'enfant aurait eu très mal. Quelques jours après, il aurait de nouveau invité le garçon, mais celui-ci se serait sauvé. Mais le jour suivant, il aurait attrapé le petit pour répéter son forfait.

D'autres enfants racontent des choses similaires.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала