Les Américains favorables à un rôle limité des USA dans le monde

© REUTERS / Dominick ReuterThree women wearing American flag baseball hats wait in line for a campaign rally with U.S. Democratic presidential candidate Hillary Clinton in Blackwood, New Jersey, U.S., May 11, 2016.
Three women wearing American flag baseball hats wait in line for a campaign rally with U.S. Democratic presidential candidate Hillary Clinton in Blackwood, New Jersey, U.S., May 11, 2016. - Sputnik France
Malgré les propos de certains prétendants à la course présidentielle, la majorité des Américains veulent que les États-Unis résolvent d'abord leur propres problèmes avant de s'occuper de ceux des autres pays, dévoile un article du centre analytique Chatham House.

Selon une étude menée par le Pew Research Center, les discussions sur les stéréotypes isolationnistes et protectionnistes des USA n'ont pas vraiment d'écho au sein de la société américaine. La majorité des citoyens du pays sont fatigués des interventions à l'extérieur des frontières américaines, même s'ils sont persuadés que les États-Unis sont une force du bien dans le monde.

Центральная Америка с борта МКС - Sputnik France
L'Amérique doit se résigner à un monde multipolaire
Ainsi, la plupart des Américains (57%) affirment que les autorités doivent résoudre les problèmes intérieurs du pays et laisser les autres s'occuper des leurs en fonction de leurs forces. Cette attitude isolationniste est surtout constatée parmi les partisans du Parti républicain (62%).

Qui plus est, 51% des personnes interrogées estiment que Washington doit tenir compte des opinions de ses alliés principaux lors de la formation de sa stratégie en politique étrangère.

Les Américains sont globalement fatigués des interventions économiques de Washington et les tendances protectionnistes ne cessent de croître: 44% des citoyens soulignent le caractère positif de l'interventionnisme, et 49% affirment qu'il nuit aux USA.

Moscou. Place Rouge - Sputnik France
Spiegel: la Russie a mis fin à l'hégémonie mondiale des USA
Le prochain président devra donc prendre en considération la volonté des Américains, qui veulent en majorité que Washington se focalise sur les problèmes intérieurs du pays.

D'après les analystes, un tel changement d'opinion pourrait se répercuter sur les alliés traditionnels des Américains, qui seront contraints de se débrouiller eux-mêmes ou avec une aide limitée de Washington. Les alliés européens des USA, ainsi que le Japon et la Corée du Sud, sont déjà inquiets de ce manque d'intérêt de Washington envers leurs problèmes. Si le prochain président américain suivait l'opinion de la majorité, ces pays devraient s'habituer au nouveau rôle des États-Unis.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала