François Hollande confirme que l'avion EgyptAir "s'est abîmé"

François Hollande a indiqué jeudi qu'"aucune hypothèse n'est écartée" pour expliquer le crash quelques heures plus tôt d'un avion d'EgyptAir qui effectuait la liaison Paris-Le Caire.

L'Airbus A320 de la compagnie EgyptAir qui a disparu des écrans radar dans la nuit de mercredi à jeudi avec 66 personnes à bord, alors qu'il reliait Paris au Caire, s'est abîmé en mer, a déclaré le président français.

"Les informations que nous avons pu recueillir, nous confirment hélas que cet avion s'est abîmé et s'est perdu", a dit le chef de l'Etat, précisant qu'aucun débris n'avait pour l'heure été retrouvé dans la zone présumée du crash, au large de l'île grecque de Karpathos.

"Aucune hypothèse n'est écartée, aucune n'est privilégiée", a déclaré le chef de l'Etat en marge d'une réunion sur le handicap à l'Elysée, ajoutant que "lorsque nous aurons la vérité, nous devrons en tirer toutes les conséquences, que ce soit un accident ou une autre hypothèse", citant un acte "terroriste".

​​Le contact avec l'avion, un Airbus A320 mis en service en juillet 2003, a été perdu alors qu'il volait à 11.280 mètres d'altitude et se trouvait à une quinzaine de kilomètres à l'intérieur de l'espace aérien égyptien, indique EgyptAir sur son compte Twitter.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала