La bande de Gaza a aussi son "Tapis rouge"

Le festival de cinq jours baptisé "Le tapis rouge" s'est tenu à Gaza. Ce festival offre aux habitants de la région la possibilité d'aller au cinéma et de regarder des films contemporains.

Les habitants de la bande de Gaza essaient habituellement d'aller au cinéma en quittant ce territoire, la bande étant pauvre en cinémas et les leaders du Hamas (qui sont actuellement au pouvoir) se prononçant contre le visionnage de films contenant des scènes jugées trop explicites. 

"Je suis surpris que le festival ait attiré l'attention d'un si grand nombre de personnes. Le but principal de ce festival est de raconter au monde que 2 millions de Palestiniens vivent sous blocus israélien depuis 10 ans et qu'ils ont besoin d'une "bouffée d'air frais", a déclaré le directeur du festival Khalil Al-Mzayan dans une interview à Sputnik.

‘No-Grow Zone’: Israel Admits to Spraying Poisons Inside Gaza Strip - Sputnik France
Israël pulvérise des herbicides pour détruire des cultures à Gaza

Un habitant de Gaza, Mohammed, s’est rendu au festival avec ses proches pour regarder le film "Ya Ter at-Tayer", qui retrace la vie d'un jeune artiste palestinien du nom de Mohammed Assaf. C'est la première fois que Mohammed est allé au cinéma à Gaza. S’il diffère grandement des autres cinémas du monde, c’est déjà bien, étant donné l’occupation israélienne, estime Mohammed. 

"Je suis diplômé d'une faculté de journalisme et chômeur, mais j'ai visité ce festival pendant cinq jours pour apprendre les pensées des metteurs en scène et des gens qui nous entourent. J'espère que cela nous aidera à tourner nos propres films, qui seront sélectionnés par le festival l'année prochaine", a-t-il déclaré.

Ahmed Iounis, un autre visiteur, a déclaré dans une interview à l'agence Sputnik qu'il voulait passer faire un tout au festival "Le tapis rouge" l'année dernière, mais qu’il n’avait pu s’y rendre faute de place disponible, le festival jouissant d’une popularité élevée. 

Le premier festival "Le tapis rouge" s'est tenu l'année dernière dans l'est de la bande de Gaza, dans la région d'al-Shejaiya, laquelle avait été frappée de plein fouet par les bombardements massifs de l'armée de l'air israélienne en 2014. 

Вооруженный конфликт между Израилем и Палестиной - Sputnik France
Tsahal empoisonne des terres agricoles à Gaza

Bien que les forces de sécurité du Hamas ait interdit la tenue du festival dans le port de Gaza, il a pris ses quartiers dans le centre de la ville. Malheureusement, aucune des célébrités n'a visité le festival en raison du blocage qui ne permet pas d'entrer et de circuler librement sur le territoire de la bande de Gaza.

Lors du festival, 12 films autobiographiques, 17 documentaires, 30 court-métrages et 7 dessins animés de différents pays ont été montrés.

L'organisateur du festival Khalil Al-Mzayan, qui est en même temps metteur en scène, a souligné qu'il n'avait pas présenté de films contenant des scènes explicites.

Affrontements à Gaza - Sputnik France
Gaza: Israël réplique après un tir de roquette du Hamas

"Le ministère de la Culture, dirigé par le Hamas a regardé et a approuvé tous les films faisant partie de la liste des participants", a déclaré M.Al-Mzayan.

Il a également ajouté qu'il avait coupé toutes les scènes de baisers, comme c'était le cas avec son propre film "Sarah", qui traite de l'assassinat d'une femme.

Les négociations directes entre Israéliens et Palestiniens sont suspendues depuis avril 2014 et la bande de Gaza a été l’été dernier le théâtre d’un conflit dévastateur qui a fait plus de 2.200 morts côté palestinien et 73 morts côté israélien, en grande majorité des soldats.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала