Lune de miel économique entre la Russie et l’ASEAN à Sotchi

© Sputnik . Host Photo Agency/Alexandr Kryazhev / Aller dans la banque de photosParticipants in the plenary session, Russia–ASEAN Partnership in the New Integration Architecture of the Asia-Pacific Region: Opportunities for Businesses, held as part of the ASEAN-Russia Business Forum at the Pullman Sochi Centre Hotel
Participants in the plenary session, Russia–ASEAN Partnership in the New Integration Architecture of the Asia-Pacific Region: Opportunities for Businesses, held as part of the ASEAN-Russia Business Forum at the Pullman Sochi Centre Hotel - Sputnik France
Symbole de l’intérêt des nations du Sud-est asiatique envers la Russie, le Sommet ASEAN-Russie se tient à Sotchi. L’occasion d’approfondir les relations économiques entre les 10 membres de l’ASEAN et la Russie, dans un contexte particulièrement favorable.

Lors d'une réception solennelle à la station de ski de Krasnaya Polyana (clairière rouge) à Sotchi, Vladimir Poutine a serré la main jeudi aux leaders de 10 pays membres de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est, soulignant que c'était la première réunion de ce genre à se tenir en Russie. C'est le signe d'un intérêt croissant de la part des pays de l'Asie du Sud-est envers l'approfondissement de leurs relations avec la Russie.

​​Le 19 mai 2016, le Forum d'affaires a ouvert ses portes aux représentants des entreprises, des milieux politiques, à la communauté d'experts es-Russie et des membres de l'Association des nations de l'Asie du Sud-est.

Le Forum qui a réuni quelques centaines de personnes de 16 pays a fixé les grands axes de la coopération entre la Russie et l'ASEAN.

Gilles Alfandari, économiste principal à la Banque mondiale (Adviser, Multilateral Organizations & G20, World Bank Group) participait à la session du Forum d'affaires qui avait pour le thème les perspectives des exportations russes vers des pays de l'ASEAN. Il fait part à Spuntik de sa vision.

"Mes impressions sont très bonnes. Nous sommes aujourd'hui au 20e anniversaire de la relation formelle entre la Russie et l'ASEAN. C'est l'occasion ici, à travers ce forum, pour les entreprises russes de découvrir quels sont les besoins d'investissements des pays de l'ASEAN. La discussion a été extrêmement soutenue. J'ai été ravi de voir la participation de nombreux secteurs. Nous avons bien sûr beaucoup parlé d'énergie, d'investissements dans les infrastructures énergétiques et la promotion d'énergies durables. Mais au-delà, nous avons parlé aussi de l'apport des nouvelles technologies avec [les entreprises russes, ndlr] Rostec et Electronic. Nous avons parlé d'un savoir-faire en ingénierie de la nouvelle technologie que la Russie pouvait apporter."

​Le Forum n'a pas servi que de plate-forme de discussions, mais aussi à la signature de quelques juteux contrats. Ainsi, un partenariat stratégique a-t-il été conclu entre les chambres de Commerce et d'Industrie du Cambodge et de la Russie. La compagnie russe Inter RAO-Export et l'indonésien TransAsia Minerals Ltd ont aussi décidé de nouer un dialogue permanent et intensif. Le Conseil d'affaires Russie-Singapour, fondé en 2009, a décidé lors du Forum de lancer une plate-forme électronique B2B.

​L'ASEAN est une communauté de pays qui ont une proximité géographique, mais qui ont des niveaux de développement économique différents, a souligné Gilles Alfandari. Mais ces différences parfois frappantes n'empêchent pas la région de rester attractive pour investisseurs et partenaires commerciaux.

​​"Ces économies, certaines d'entre elles, sont productrices et exportatrices d'énergie, d'autres importatrices. Vous avez donc avoir la fluctuation des cours de l'énergie qui va influencer ces économies… Vous êtes dans une zone extrêmement dynamique au niveau mondial. Elle est située sur les principales routes maritimes, sur les principaux échanges. Vous êtes dans une zone géographique qui va bénéficier des grands projets d'infrastructure lancés par la Chine. La ceinture routière qui va relier l'Asie au cœur de l'Europe, y compris la Russie, va permettre de réduire cette distance géographique et de faire en sorte que ces pays deviennent facilement accessibles au commerce. Et en ce sens représentent une source importante de croissance y compris pour la Russie."

​Les résultats concrets du sommet Russie-ASEAN sont déjà visibles. La stratégie que les dirigeants de la Russie et des pays de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est sont en train de mettre au point viserait l'intensification des échanges et l'augmentation des investissements. L'objectif étant bien atteignable vu l'intérêt des pays asiatiques envers des propositions russes.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала