Marine Le Pen prête à reconnaître la Crimée russe si elle est élue présidente

© Sputnik . Sergey Malgavko / Aller dans la banque de photosCrimée
Crimée - Sputnik France
La présidente du Front National a promis de reconnaître le rattachement de la Crimée à la Russie en cas de son élection au poste présidentiel.

"Je vois bien une hypothèse assez claire et peut-être assez crédible où la France pourrait reconnaître la Crimée, c'est celle où je serai le président de la République", a déclaré Marine Le Pen dans une interview accordée à RT France.

France's National Front political party head Marine Le Pen arrives to attend a news conference at the party headquarters in Nanterre near Paris February 6, 2015 - Sputnik France
Marine Le Pen: reconnaître le rattachement de la Crimée à la Russie
Mme Le Pen a également souligné que son parti s'opposait depuis le début aux sanctions imposées à l'encontre de Moscou sur fond de crise en Ukraine et de rattachement de l'ex-péninsule ukrainienne à la Fédération de Russie.

En février 2016, Marine Le Pen a annoncé son intention de briguer la magistrature suprême lors de l'élection programmée pour 2017. A la présidentielle de 2013, elle a recueilli 17,9% des voix d'électeurs.

Festveranstaltung zum zweijährigen Jubiläum des Krim-Beitritts - Sputnik France
Kremlin: "La Crimée ne fait pas l'objet de discussions internationales"
La Crimée et la ville de Sébastopol sont redevenues russes à l'issue d'un référendum tenu en mars 2014 dans le sillage de la crise politique en Ukraine consécutive au renversement du président Viktor Ianoukovitch. Lors du scrutin, dont les résultats ne sont pas reconnus par la communauté internationale, plus de 96% des votants se sont prononcés en faveur du rattachement à la Russie.

Par la suite, les pays occidentaux ont décrété plusieurs volets de sanctions contre Moscou visant notamment plusieurs secteurs économiques et industriels russes. La France a en outre résilié le contrat prévoyant la livraison à Moscou de deux porte-hélicoptères Mistral signé en 2011 avec le président russe de l'époque, Dmitri Medvedev.

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала