Une destitution est une destitution… même au musée!

Voir le Brésil, certains veulent faire connaissance avec Dilma Rousseff, même si ce n’est que sa réplique en cire. Nous sommes malheureusement obligés de vous décevoir: la statue a disparu du musée qui l’hébergeait…

La direction du Musée de cire "Dreamland", située dans la ville brésilienne de Foz do Iguaçu et qui abrite 96 statues de cire des célébrités brésiliennes et d'autres pays, a enlevé la "réplique" de la présidente brésilienne Dilma Rousseff, rapporte le journal Folha de São Paulo.

​Selon l'administration, la figure de cire est en train d'être restaurée, et la mystérieuse disparition n'a rien à voir avec le processus de destitution lancé contre la présidente.

Dilma Rousseff - Sputnik France
Le Brésil dans l’incertitude après la suspension de Dilma Rousseff
Certains internautes font des commentaires à ce sujet, expliquant cette situation par le fait que les touristes bafouaient la statue de la présidente en faisant des gestes obscènes.

Néanmoins, le directeur du musée nie toutes les accusations et insiste sur le fait que la figurine est en restauration. Selon lui, tous les sept à huit mois les poupées ont besoin d'être restaurées. Outre la figure de Dilma Rousseff, d'autres pièces ont été aussi envoyées en restauration parmi lesquelles la réplique du célèbre acteur hollywoodien Arnold Schwarzenegger.

"Le musée n'a rien à voir avec la politique", a déclaré le directeur.

Cependant, on ignore toujours quand la statue de cire sera exposée de nouveau…

© SputnikUne destitution est une destitution… même au musée!
Une destitution est une destitution… même au musée! - Sputnik France
Une destitution est une destitution… même au musée!
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала