Des tsunamis géants auraient frappé Mars

La Planète rouge ne finit pas de nous étonner. Une équipe de scientifiques américains a découvert les traces de deux monstrueux tsunamis sur sa surface.

Les scientifiques n'ont pas encore trouvé d'eau sur Mars, où la température moyenne est de —62 ºC. Mais la dernière découverte, dont les résultats sont publiés dans la revue Nature Scientific Reports, suggère qu'il y a 3,4 milliards d'années, la Planète rouge était recouverte d'eau à l'état liquide.

"Nous avons des preuves géologiques que deux tsunamis qui ont eu lieu il y a environ 3,4 milliards d'années", explique à l'AFP Alexis Palmero Rodriguez du Planetary Science Institute à Tucson aux Etats-Unis. "Notre découverte représente une preuve de l'existence d'un océan martien".

Surface de Mars - Sputnik France
La NASA dévoile des rochers qui s'évaporent sur Mars
Ces deux catastrophes auraient été provoquées par la chute d'astéroïdes géants qui ont laissé des cratères de 30km de large au fond de l'océan martien aujourd'hui asséché, générant des vagues de 120 mètres de haut, et inondant les côtes jusqu'à 600 km du rivage. L'ampleur des vagues peut être expliquée par la taille des météorites tombées sur la planète à cette période.

Les images satellitaires montrent qu'un déplacement massif de sédiments a eu lieu, probablement provoqué par la chute d'une comète ou d'un astéroïde. Ces indices de tsunamis sont cruciaux: ils permettent d'expliquer l'absence de côtes de l'océan.

"La découverte de gisements de méga-tsunamis martiens enlève une grande partie de la controverse, qui pendant des décennies a entouré l'hypothèse d'un océan sur Mars", assure Alexis Rodriguez.

Artist’s impression of Mars four billion years ago - Sputnik France
Stephen Hawking: d'ici 100 ans, l'homme colonisera Mars
Le scientifique affirme également que "la planète est devenue beaucoup plus froide après le premier tsunami", un changement climatique qui a entraîné un raz-de-marée en partie gelé quand la seconde météorite a frappé Mars plus tard.

"Cependant, il existe d'autres phénomènes capables de déclencher des tsunamis comme les tremblements de terre ou les glissements de terrain", précise le chercheur.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала