Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Mesures de rigueur: la Grèce a franchi "une étape clé"

© AFP 2021 John ThysEU Commissioner for Economic and Financial Affairs, Taxation and Customs Pierre Moscovici gives a press conference to present the European Commission's adopted Opinion on Portugal's 2016 Draft Budgetary Plan on February 5, 2016 at EU Headquarters in Brussels.
EU Commissioner for Economic and Financial Affairs, Taxation and Customs Pierre Moscovici gives a press conference to present the European Commission's adopted Opinion on Portugal's 2016 Draft Budgetary Plan on February 5, 2016 at EU Headquarters in Brussels. - Sputnik France
S'abonner
Le commissaire européen aux Affaires économiques et financières Pierre Moscovici s'est déclaré lundi confiant sur la perspective d'un accord entre Athènes et ses créanciers, à la veille d'un Eurogroupe consacré à la Grèce.

Le FMI vérifiera les données sur le déficit budgétaire grec - Sputnik France
Le FMI vérifiera les données sur le déficit budgétaire grec
La réunion de mardi des ministres des Finances de la zone euro vise à déterminer si la Grèce a rempli les conditions qui lui ont été fixées, Athènes espérant convaincre ses créanciers de débloquer une nouvelle tranche d'aide et d'entamer les négociations sur l'allègement de sa dette.

"J'espère et je crois que nous pouvons parvenir à un accord demain", a déclaré Pierre Moscovici lors d'un point presse à Paris.

Il a assuré lundi que la Grèce avait franchi une "étape clé" en adoptant la veille de nouvelles mesures de rigueur, et il a plaidé pour un accord à Bruxelles sur le déblocage d'un nouveau prêt à Athènes.

"Une étape clé a été franchie (…) vers la conclusion de la première étape du programme grec", a expliqué le commissaire lors d'une conférence de presse à Paris. "J'espère et je souhaite un accord lors de l'Eurogroupe" de mardi à Bruxelles.

"Les conditions sont largement réunies", a ajouté M. Moscovici.

Le premier ministre grec Alexis Tsipras - Sputnik France
Tsipras: la Grèce ne cèdera pas à des exigences injustes des créanciers
Les députés grecs ont adopté dimanche de nouvelles mesures de rigueur réclamées par ses créanciers comme condition pour le versement de la prochaine tranche de prêt, parmi elles un mécanisme de correction automatique en cas de dérapage budgétaire et des mesures supplémentaires pour accélérer les privatisations et augmenter les taxes indirectes, informe l'AFP.

Le texte de 7.000 pages avait déjà été adopté vendredi en commission parlementaire avec les seules voix de la majorité gouvernementale qui allie la gauche Syriza du Premier ministre Alexis Tsipras au petit parti souverainiste Anel.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала