Refus de participer au SPIEF 2016: les USA mêlent politique et business

© Sputnik . Ilja Pitalew / Aller dans la banque de photosLe Forum économique international SPIEF
Le Forum économique international SPIEF - Sputnik France
Moscou qualifie d'incorrecte la pression que le gouvernement US exerce sur les entreprises américaines, dont les représentants se voient recommandés de ne pas se présenter au Forum économique international de Saint Pétersbourg (SPIEF).

Moscow International Business Center - Sputnik France
Selon Washington, l'achat des euro-obligations russes est "risqué"
Le porte-parole du Département d'Etat américain, Mark Toner, a déclaré mardi dernier qu'un retour aux affaires avec la Russie présentait aussi bien des risques économiques que des risques pour la réputation du pays. En outre, le Département d'Etat a recommandé aux entreprises américaines de ne pas participer au SPIEF en 2016.

"Pour ce qui est du business, évidemment, nous estimons que c'est un comportement incorrect, car les entreprises doivent décider elles-mêmes, il ne faut pas leur faire de pression. Il y a des sanctions, il y a des choses qui sont codifiés. Et il y a cette atmosphère psychologique, qui n'est pas conforme à l'approche américaine, où il faut quand même séparer la politique et l'économie", a indiqué Grigory Zasypkin, chef adjoint de la section économique de l'ambassade de Russie aux Etats-Unis, lors du forum Doing Business with BRICS tenu à Washington.

Le ministère russe des Finances - Sputnik France
La Russie fait son retour sur le marché international des capitaux
Cette année, le Forum de Saint-Pétersbourg se déroule du 16 au 18 juin et réunit des chefs d'Etat et de gouvernement, des dirigeants de grandes entreprises, des experts et des responsables officiels russes.

Cette année, la participation au SPIEF 2016 est confirmée par le premier ministre italien Matteo Renzi, le vice-chancelier autrichien Reinhold Mitterlehner, le vice-président du conseil des ministres de Cuba Ricardo Cabrisas Ruiz, ainsi que par onze ministres de dix pays et six membres des gouvernements de la Communauté des Etats indépendants (CEI).

En outre, 1.578 représentants des entreprises de la Russie et de 62 autres pays, dont 190 chefs de grandes entreprises étrangères, seront également présents.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала