Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L’espionnage géophysique ou la nouvelle paranoïa des Suédois

© Sputnik . Anton Denisov / Aller dans la banque de photosAtmosphère
Atmosphère - Sputnik France
S'abonner
L'avion russe scientifique M-55 Geophysica a été forcé de quitter la Suède, soupçonné d’espionnage.

Les autorités suédoises ont tellement peur du renseignement russe qu'ils voient des tentatives d'espionnage partout, y compris dans les recherches scientifiques.

Stockholm a interdit à l'avion russe M-55 Geophysica de traverser son espace aérien dans le cadre du programme de recherche StratoClim visant à examiner les couches superficielles de l'atmosphère. Selon le journal Science, cette décision a été prise car les autorités suédoises ont peur que la Russie n'utilise cet avion pour espionner les manœuvres militaires à venir.

L'avion M-55 Geophysica sert depuis 1980 pour les besoins scientifiques. Une équipe internationale de scientifiques le loue pour collecter des données au-dessus du sous-continent Indien afin d'étudier la mousson.

L'accord entre la Russie et la Suède concernant l'exploitation de cet avion a été signé fin 2014. Mais au dernier moment, les vols ont été annulés pour des raisons qui n'ont rien à voir avec la science. Stockholm a estimé que l'avion scientifique était en fait un avion militaire et a exigé qu'il quitte la Suède au plus vite, ajournant les travaux des chercheurs de 70 pays.

James Bond, image d'illustration - Sputnik France
Une antenne tombée en Suède? C'est de la faute de Poutine!
Ceux-ci espèrent que cette décision des autorités suédoises ne retardera pas de trop leurs travaux. Cette décision des autorités suédoises a contraint les chercheurs d'effectuer des changements dans le planning des recherches, qui devront débuter plus tôt, en juin au lieu de juillet, selon le chercheur allemand Fred Stroh de l'Institut de l'Enérgie et des Recherches climatiques de Jülich.

Près de 28 instituts de différents pays participent au projet StratoClim, qui a pour but d'étudier la mousson asiatique transportant l'air de l'Asie de sud-ouest dans le Nord à travers l'Inde.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала