Les manifestations risquent de plonger la France dans le noir

© AFP 2022 Francois Lo PrestiUne manifestation contre la loi Travail
Une manifestation contre la loi Travail - Sputnik France
Alors que le mouvement contre la loi Travail continue à prendre de l’ampleur, la France risque le blackout.

Les salariés du nucléaire ont rejoint le mouvement contre la loi Travail jeudi, avec une grève votée dans les 19 centrales de France. L'approvisionnement électrique n'était pour l'heure pas compromis, selon RTE, gestionnaire du réseau national à haute tension.

La production d'énergie électrique a baissé de 4 hW ce matin, 9 réacteurs atomiques ayant été arrêtés.

Les salariés du nucléaire ne sont qu'un élément de plus dans ce mouvement de contestation générale.

Raffineries et dépôts pétroliers sont désormais l'épicentre du mouvement. Mercredi, cinq raffineries sur huit étaient perturbées et plus de 4.000 stations d'essence en rupture totale ou partielle, selon une application mobile très utilisée par les automobilistes en quête de carburant.

Face à ces blocages, le gouvernement a choisi la manière forte, envoyant dès l'aube les forces de l'ordre pour débloquer des dépôts.

Mercredi, les autorités françaises avaient déjà utilisé trois jours de stocks stratégiques de produits pétroliers sur les 115 disponibles.

Une manifestation contre la loi Travail - Sputnik France
Des blocages et manifestations de grande envergure secouent la France
L'acheminement du pétrole sera encore plus compliqué, ce jeudi, avec des arrêts de travail prévus dans "la plupart des ports", à l'appel de la fédération CGT des ports et docks. "En réponse à la répression" lors du déblocage des accès au dépôt pétrolier de Fos-sur-Mer, le syndicat a prolongé son mouvement de 24 heures, jusqu'à vendredi.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала