L'aviation russe en quête de nouveaux carburants

© Sputnik . Vitaly Bezrukih / Aller dans la banque de photosUn Tupolev Tu-154M d'Aeroflot
Un Tupolev Tu-154M d'Aeroflot - Sputnik France
Le ministère russe de l'Industrie et du Commerce envisage de présenter en 2017 plusieurs concepts d'aéronefs utilisant des sources alternatives d'énergie.

Il s'agit notamment de carburants liquides et gazeux, ainsi que de l'énergie électrique. Le coût total du projet est évalué à quelque 200 millions de roubles (environ 2,7 M EUR). Le ministère projette de lancer un appel d'offres.

"Ces carburants se distinguent par des indices d'émission de CO2 beaucoup moins importants que le kérosène ou par une neutralité carbone. Une large utilisation de l'électricité à bord d'aéronefs contribuerait, elle aussi, à réduire les émissions de gaz à effet de serre", constatent les spécialistes du ministère de l'Industrie et du Commerce cités par le quotidien Izvestia.

Pollution - Sputnik France
La pollution de l’air cause 5,5 M de décès par an dans le monde
Des efforts visant à développer des avions utilisant des sources alternatives d'énergie avaient déjà été entrepris en Russie à la fin des années 1980. Ces efforts n'avaient malheureusement pas abouti à la production de tels appareils en série. Le 15 avril 1988, un Tupolev Tu-155 utilisant de l'hydrogène liquéfié était parti pour son premier vol d'essai. Cet appareil avait battu 14 records du monde et effectué une centaine de vols, mais le projet avait été abandonné. A la fin des années 1990, un Tu-156 équipé de moteurs à kérosène et à gaz naturel liquéfié (GNL) avait été construit à la demande du groupe énergétique Gazprom. Cet avion avait connu le même sort que le précédent.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала