Macron: "transformer le pays, pour le changer en profondeur"

© REUTERS / Gonzalo FuentesEmmanuel Macron, ministre français de l'Economie
Emmanuel Macron, ministre français de l'Economie - Sputnik France
"En marche !", mouvement lancé le 6 avril dernier par le ministre de l’Economie Emmanuel Macron, a entamé samedi 28 mai une vaste opération de recueil des doléances des Français qui seront à la base d'un "plan d'action" pour "changer en profondeur" le pays.

Le ministre de l’Economie Emmanuel Macron a donné samedi le coup d'envoi à une campagne de porte-à-porte, dont l'objectif est de consulter 100.000 Français d'ici juillet et de livrer un "diagnostic" du pays après l'été, rapporte la presse nationale. 

"On est toutes et tous convaincus que le pays est face à des défis qui sont nouveaux et que les partis classiques ne permettent pas totalement de résoudre", a expliqué le ministre dans une vidéo postée sur le compte Facebook de son propre mouvement politique, "En marche!", qui revendique aujourd'hui quelque 50.000 adhérents. 

Le ministre français de l'Economie Emmanuel Macron - Sputnik France
Emmanuel Macron "En marche" vers l'Elysée?

Et d'ajouter que l'objet de cette "Grande Marche" était "d'aller à la rencontre des Français" et de "redonner une voix à ceux qui n'en n'ont pas" pour dresser un diagnostic du pays. 

"Allez vers celles et ceux qui ne vous ressemblent pas, vers celles et ceux qui ne sont pas d'accord avec vous (…) pour ramener 100.000 témoignages de Françaises et de Français d'ici fin juillet", a ordonné le ministre à ses "troupes". 

M.Macron a énuméré quatre grands défis à relever: celui du travail, avec les problèmes de formation, de rémunération et de régulation; les inégalités qu'il faut corriger "sans empêcher certains de réussir" tout en traquant "les rentes là où elles créent des injustices profondes"; le "rapport à l'ordre" et à l'"identité"; et "retrouver le rêve européen". 

"On doit essayer de reconstituer l'intérêt général", a-t-il conclu. 

Or, le chef du gouvernement Manuel Valls a invité M.Macron à se concentrer plutôt sur son ministère, en faisant remarquer qu'il était sans doute bien de faire du porte-à-porte, mais dans les heures où on n'était pas ministre.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала