Au Pakistan, battre sa femme "légèrement" sera-t-il bientôt légal?

On n'arrête pas le progrès. Soucieux sans aucun doute de lutter contre les violences faites aux femmes, les membres du Conseil pakistanais de l'idéologie islamique ont proposé d'accorder aux hommes le droit de "battre légèrement" leurs épouses.

Ainsi les hommes seraient autorisés à corriger leurs épouses outrecuidantes, peut-on lire dans ce projet de loi, si, par exemple, elles refusent de consentir à une relation sexuelle sans justification religieuse. Parmi d'autres bonnes raisons de frapper sa femme: l'absence de voile, les conversations à voix haute en présence d'inconnus, et les dons faits sans l'accord du mari.

En outre, le projet de loi comptant 163 points propose de prohiber l'éducation mixte après la primaire, d'interdire aux femmes d'apparaître dans les publicités et d'accueillir des délégations étrangères, et de prohiber aux infirmières de s'occuper de malades masculins, indiquent сes propositions citées par le journal anglophone pakistanais Dawn.

L'Iran boycotte les marchandises US - Sputnik France
Coupe garçon et vêtements masculins: des Iraniennes lancent un défi au port du voile
Cette proposition a été accueillie vendredi par une vague de moqueries dans les médias et sur Internet. Le Dawn a publié un article satirique avec une liste de choses que les gens devraient battre plutôt que leurs femmes: notamment les œufs, les bouteilles de ketchup, les tapis sales, et enfin soi-même avec le commentaire: "le faire à chaque fois que vous pensez que battre "légèrement" des femmes est une bonne chose".

Afin de justifier ce projet de loi, le président du Conseil Maulana Muhammad Khan Sherani a souligné qu'il ne faut pas considérer la proposition de "battre légèrement" les femmes comme de la violence car "les personnes instruites doivent s'abstenir de violence".

"Si vous voulez qu'elle (votre femme) agisse mieux, tout d'abord il faut lui donner un conseil. Si elle refuse, arrêtez-vous de parler. Si elle ne cède pas, arrêtez-vous de partager le lit avec elle. Et si les choses ne changent pas — affichez votre sévérité", a expliqué le président.

Il a également précisé ce que voulait dire le terme "battre légèrement". Selon lui, la femme mérite des frappes avec des objets légers, tels qu'une écharpe, un turban ou un chapeau qui ne causeront pas de douleurs physiques ou ne laisseront pas d'égratignures.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала