Une ex-miss Turquie jugée pour avoir posté un poème sur Erdogan

© Photo Official FacebookMerve Buyuksarac
Merve Buyuksarac - Sputnik France
La miss Turquie 2006 a été condamnée à 14 mois de prison avec sursis pour avoir posté sur Instagram un poème satirique sur le président turc Recep Tayyip Erdogan.

Merve Buyuksarac, miss Turquie 2006, a posté en 2014 sur son comte Instagram un poème satirique raillant le président turc Recep Tayyip Erdogan, à l’époque premier ministre.

#2016 hazır mıyız!!! Biz @erhandelen le hazırız #kahkül💣💣💣🔫

Фото опубликовано Merve Boluğur (@merveeebolugur) Дек 8 2015 в 9:18 PST

Les avocats du chef de l’Etat turc ont décidé qu'il s'agissait d'"une attaque contre les droits personnels" de leur client, lit-on dans le quotidien turc Milliyet.

Le tribunal d'Istanbul a condamné la jeune femme à 14 mois de prison avec sursis pour "insulte à une personnalité d'Etat".

Veeee after party🎉🎉🎉🙈 müthiş yetenekli dostlarım @raisavanessa 🎈🎈🎈❤️❤️

Фото опубликовано Merve Boluğur (@merveeebolugur) Авг 25 2015 в 3:55 PDT

Boris Johnson - Sputnik France
Et le lauréat du poème le plus insultant sur Erdogan est...
Le ministre turc de la Justice Bekir Bozdag a auparavant déclaré que des enquêtes sur les allégations d'insultes à l'égard du président turc Recep Tayyip Erdogan avaient été menées contre 1845 citoyens turcs. Ils encourent une amende ou un à quatre ans d’emprisonnement.

L'opposition turque accuse les autorités du pays d'avoir recours à cet article afin de réprimer ceux qui sont en désaccord avec la ligne politique du président. 

Le présentateur de télévision et comédien Jan Böhmermann a lu le 31 mars dernier sur la chaîne publique allemande ZDF un poème satirique accusant le président turc de représailles contre les Kurdes et les chrétiens et de répression à l'égard des journaux d'opposition. Par ailleurs, le satiriste avait qualifié le numéro un turc de "pervers, pouilleux et zoophile". 

Jan Böhmermann - Sputnik France
Haut et fort: un poème insultant Erdogan lu au parlement allemand
Recep Tayyip Erdogan n'a pas tardé à poursuivre Jan Böhmermann en justice. Le gouvernement allemand a cédé et a finalement autorisé des poursuites pénales contre le journaliste. M.Böhmermann est notamment accusé d'avoir violé l'article 103 du code pénal allemand ("Offense aux organes et représentants d'Etats étrangers") et risque trois ans de prison.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала