Human Rights Watch soutient les journalistes russes sanctionnés en Ukraine

© AP Photo / Sergei ChuzavkovL'ONG Human Rights Watch (HRW) appelle les autorités ukrainiennes à lever immédiatement les sanctions contre 17 journalistes russes et à défendre la liberté d'expression dans les médias.
L'ONG Human Rights Watch (HRW) appelle les autorités ukrainiennes à lever immédiatement les sanctions contre 17 journalistes russes et à défendre la liberté d'expression dans les médias. - Sputnik Afrique
L'ONG Human Rights Watch (HRW) appelle les autorités ukrainiennes à lever immédiatement les sanctions contre 17 journalistes russes et à défendre la liberté d'expression dans les médias.

Le président ukrainien Piotr Porochenko a imposé le 27 mai des sanctions à un certain nombre de chefs de médias russes, dont, entre autres, la rédactrice en chef de la chaîne de télévision RT et l'agence Rossiya Segodnya Margarita Simonian.

"Prendre des mesures agressives contre la liberté d'expression dans les médias est une réponse mauvaise et inacceptable à tout désaccord que le gouvernement ukrainien peut avoir sur la couverture de la situation en Ukraine par les médias russes", a déclaré la responsable de HRW pour l'Europe et l'Asie centrale Tanya Cooper.

Selon Mme Cooper, quand les journalistes sont pris pour cibles, cela encourage la censure. Elle a également indiqué que les partenaires internationaux de l'Ukraine devaient protester contre ces sanctions et appeler Kiev à les lever.

"L'UE, les Etats-Unis et les autres pays doivent préciser qu'ils ne soutiennent pas de telles actions injustifiées contre les médias et exhorter le président Porochenko et son gouvernement à respecter la liberté d'expression dans les médias", a-t-elle affirmé.

Rappelons que Kiev a dressé une liste des médias russes dont les collaborateurs sont désormais privés d'accréditation auprès des institutions d'Etat ukrainiennes. Cette liste, qui comprend près de 110 médias russes ainsi que toutes les chaînes de télévision russes à l'exception de Dojd (opposition russe).

Un aéroport - Sputnik Afrique
Encore une journaliste russe expulsée d’Ukraine, Moscou proteste
L'Ukraine, dont les relations avec la Russie sont au plus bas, a privé d'accréditation de nombreux médias russes et expulsé plusieurs dizaines de leurs journalistes, accusés de propagande et de désinformation. Ces décisions ont valu à Kiev des critiques des ONG défendant les médias.

Pour sa part, Moscou attend une réaction appropriée de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), de l'Union européenne et des Etats-Unis à l'expulsion massive de journalistes russes d'Ukraine, en soulignant que le "deux poids, deux mesures" est inadmissible quand il s'agit de la liberté de la presse.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала