Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Normalisation des relations: Moscou adresse un nouveau pense-bête à Erdogan

© AP Photo / Francois MoriTurkey's President Recep Tayyip Erdogan listens to statements at the COP21, United Nations Climate Change Conference, in Le Bourget, outside Paris, Monday, Nov. 30, 2015
Turkey's President Recep Tayyip Erdogan listens to statements at the COP21, United Nations Climate Change Conference, in Le Bourget, outside Paris, Monday, Nov. 30, 2015 - Sputnik France
S'abonner
Le porte-parole du président russe Dmitri Peskov a expliqué quelles démarches le président turc Recep Tayyip Erdogan devait entreprendre pour normaliser les relations avec la Russie.

"Il est nécessaire de rappeler la déclaration du président de notre pays ainsi que les explications données à tous les niveaux. Dans les jours suivants l'assassinat de notre pilote, le président en personne a déclaré qu'après ce genre d'actions hostiles la partie russe attendait des excuses, des explications pour ce qui s'est passé et un dédommagement pour l'avion et pour la famille du pilote décédé", a indiqué le porte-parole.

Dmitri Peskov a en outre regretté qu'aucune démarche dans ce sens n'ait été entreprise par la partie turque.

Recep Tayyip Erdogan, presidente de Turquía - Sputnik France
Erdogan veut améliorer les relations avec Moscou, mais ignore comment!
Rappelons que le 31 mai, le dirigeant turc a déclaré avoir l'intention d'améliorer les relations avec la Russie, mais qu'il ignorait comment. Il a en outre affirmé ne pas comprendre comment les relations entre les deux Etats avaient été mises à l'autel du sacrifice "en raison d'une +erreur+ commise par le pilote".

Une étudiants d'Istanbul s'excuse pour l'avion russe abattu par la Turquie - Sputnik France
Des étudiants d'Istanbul s'excusent pour l'avion russe abattu par la Turquie
Le 27 mai, le président Poutine a déclaré être au courant du désir de la Turquie de rétablir les relations avec la Russie. L'homme fort du Kremlin a noté que Moscou y aspirait également et attendait qu'Ankara entreprenne les démarches nécessaires à cette normalisation.

Le ton entre Moscou et Ankara est monté depuis le 24 novembre dernier, quand la Turquie a abattu un bombardier russe Su-24 dans l'espace aérien syrien. Un missile tiré par un F-16 a abattu l'avion russe engagé dans l'opération antiterroriste en Syrie. L'équipage avait pu s'éjecter mais Oleg Pechkov, l'un des pilotes, a été tué par des tirs venant du sol. La partie turque ne s'est toujours pas officiellement excusée envers Moscou pour ses actions.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала