Le Facebook nord-coréen "hacké" grâce au mot de passe "mot de passe"

© AFP 2022 KAREN BLEIER /FILES Facebook
Facebook - Sputnik Afrique
Bien connue pour son penchant à imiter les autres pays du monde, la Corée du Nord a lancé sa copie de Facebook après avoir bloqué en avril le dernier l'accès à Facebook, YouTube et Twitter.

Fin mai, Doug Madory, ingénieur chez Dyn, une entreprise spécialisée dans l’hébergement de sites Web, a découvert un site anonyme avec un DNS nord-coréen qui ressemblait étrangement au réseau social de Mark Zuckerberg- Facebook, rapporte Motherboard. 

A peine quelques heures plus tard, Andrew McKean, un Ecossais de 18 ans, prenait le contrôle du site, qui ressemblait comme deux gouttes d’eau à Facebook, en entrant simplement comme identifiants "admin" et "password", la sécurité du clone nord-coréen n'étant manifestement pas au même niveau que le site de Mark Zuckerberg.

Facebook Co-Founder Mark Zuckerberg - Sputnik Afrique
Cette photo de Mark Zuckerberg terrorise les internautes

L'existence en Corée du Nord d’un réseau social ressemblant fort à Facebook, mais avec un niveau de sécurisation pratiquement zéro, est un fait plutôt étonnant, puisqu’il n’existerait que 7.200 internautes dans tout le pays. La plupart d’entre eux sont des officiels du parti au pouvoir. 

Baptisé StarCon, le site en question était hébergé sur des serveurs basés en Corée du Nord et n'avait que 137 utilisateurs tout au plus. Il était ouvert à tous, ce qui a permis à M.Madory de se créer un compte. 

Motherboard suppose que le clone nord-coréen de Facebook aurait été créé pour l'intranet national destiné à assurer l'accès aux sites du gouvernement. En avril, Pyongyang a toutefois bloqué l'accès à Facebook, YouTube et Twitter.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала